Navigation







Ecrivains - Littérateurs - Traducteurs - Poétes

MORTIER Alfred (1865-1937)

5eme division
samedi 16 janvier 2010.
 

Ecrivain et traducteur

Alfred Mortier voit le jour en 1865.

Décédé à Paris en 1937.

Ecrivain et poéte symboliste.

Epoux de Aurélie de Faucamberge plus connue sous le pseudonyme d’Aurel.

Aurel : un nom très oublié de nos jours, qu’ont cependant dû rencontrer pas mal de biographes d’écrivains de la première moitié du XXe siècle, ainsi que les lecteurs du journal de Léautaud.

Mme Aurel, née Aurélie de Faucamberge, veuve du peintre Cyrille Besset, épouse du poète et traducteur Alfred Mortier, tenait en effet salon au 20 rue du Printemps, dans le XVIIe à Paris, salon qui vit défiler bien des gens des lettres, des arts et du monde.

La maîtresse des lieux se consacrait en particulier à aider et à défendre les jeunes poètes, qui ne la payaient d’ailleurs pas toujours de gratitude.

Elle nous a laissé un ouvrage sur son mari : L’ homme de ma vie, Alfred Mortier. 1947, La Tour du guet (Paris)

Le poète et sa période ; le personnage étonnant ; la vie et l’œuvre ; le roman ; le tout strictement documentaire d’après lettres, témoignages, et le journal intime d’Aurel.