Navigation







ITALIE - ARMENIE - GRECE

MONUMENTS AUX MORTS POUR LA FRANCE - MILITAIRES ETRANGERS - 2

Avenue des combattants étrangers (porte de la Dhuys-Gambetta)
jeudi 31 décembre 2009.
 

Les monuments aux combattants étrangers

morts pour la France

Grande Guerre

(1914-1918)

Monument aux morts italiens

Les Garibaldiens morts pour la France

Monument oeuvre du sculpteur garibaldien Alberto Cappabianca, a été erigé ā Paris, au cimetičre du Père Lachaise, en 1934.

Créée officiellement le 5 novembre 1914 sous le nom de 4e régiment de Marche du 1er régiment de la Légion étrangère et dissoute le 5 mars 1915, la légion garibaldienne sut se couvrir de gloire en Argonne et ses volontaires, autour des petits-fils de Garibaldi, furent de véritables héros.

Le 17 Décembre 1914, ils furent regroupés sur l’Argonne, plus précisément au Claon où ils séjournèrent jusqu’au 24 Décembre. Ils montèrent en ligne la nuit même de Noël.

Le 26 Décembre 1914 , ils partirent à l’attaque des tranchées ennemies du bois de Bolante aux cris de "Viva Italia, Vive la France", la tunique verte déboutonnée laissant voir la légendaire "chemise rouge".Les unités garibaldiennes subirent de lourdes pertes.

Le 8 Janvier 1915, les survivants de la légion garibaldienne étaient envoyés en renfort à la Haute-Chevauchée dans la zone des Meurissons, où la situation étaient critique : leurs charges héroïques permirent de rétablir la situation et de reprendre une partie du terrain perdu.

Le 11 Janvier 1915, les Garibaldiens, dont les effectifs avaient fondus tant à cause de la mort et des blessures que de la maladie, furent envoyés au repos.

Monument à la mémoire de Bruno et Costante Garibaldi

le chef de corps etait le lieutenant colonel Peppino Garibaldi petit fils de Giuseppe garibaldi son frère Ricciotti etait officier a l’etat major du regiment son deuxiemme frere Bruno servait a la 11eme compagnie du 3eme bataillon y servaient aussi a ce regiment Sante garibaldi sous lieutenant 6eme compagnie 2eme bat,et Constante garibaldi adjudant à la 10eme compagnie, 3eme bataillon.

Inauguration du monument aux Garibaldiens (1934)

Lors de l’enterrement de Bruno Garibaldi (décédé le 26 décembre 1914 ) dont la dépouille a été exceptionnellement rapratriée à Rome, la famille Garibaldi apprend pendant l’enterrement de Bruno la mort d’un second fils, Costante . Constance Hopcraft leur mère et épouse de Ricciotti Garibaldi , dans la stupeur générale liée à l’annonce du second décès se serait écriée " Il me reste encore cinq fils à donner à la France ! "

Apres l’entree en guerre de l’Italie ces soldats furent d’autorité reversés a l’armee italienne contre la volonte de la majorité d’entre eux, certains furent même reconduits a la frontiere encadrés par des gendarmes afin d’etre remis aux autorites italiennes...

Le journal de la legion etrangere Kepi blanc a publié quelques articles sur cette unité qui a notamment été sacrifiée dans des attaques et contre attaques sans grand interet tactique dans le ravin des Meurissons, Bolante, le Four de Paris ..,

leur presence sur le front fut de trés courte durée, du 23 decembre 1914 au 10 janvier 1915. En ces quelques jours de combat le regiment aura eu 150 morts et 300 blessés !

Sources : Forum MesDiscussions.Net, Version 2009.1.2 - Gallica - Fonds APPL et divers.

*************************

Monument aux Arméniens morts pour la France

A la mémoire des arméniens de l’armée française

morts pour la France

1914-1918 et 1939-1845

L’inscription figure également en arménien

******************************

Monument aux soldats grecs morts pour la France

Dédiés aux combattants des deux guerres mondiales