Navigation







Militants communistes - Résistants - Représentants du Peuple

MALLERET JOINVILLE Alfred (1911-1960)

97eme division
vendredi 25 décembre 2009.
 

Militant communiste et résistant

Alfred MALLERET-JOINVILLE voit le jour le 15 décembre 1911 à Paris, décédé le 20 février 1960 à Arcueil.

Général, Chef d’état-major national des FFI.

Employé de banque à 15 ans, Alfred Malleret travaille ensuite à l’école de musique de Vincennes, puis dans une compagnie d’assurance où il crée une section syndicale CGT.

Il adhère au Parti communiste en 1937.

Mobilisé en 1939, fait prisonnier dans les Ardennes, évadé en 1942, il rejoint la Résistance, dont il devient le chef pour la région Rhône-Alpes.

Devenu Malleret-Joinville et nommé chef des Corps-Francs de la Libération, il mène le combat contre l’ennemi sous toutes ses formes.

Lors de l’arrestation du Général de Jussieu, il le remplace comme chef de l’état-major des FFI et participe comme tel à la Libération de Paris.

Il est chef de cabinet de Maurice Thorez (ministre d’Etat dans le Gouvernement de l’après-guerre) et député de la Seine jusqu’en 1958.

Décédé en 1960, il repose dans la 97eme division.