Navigation







Bicentenaire de la naissance d’Agricol PERDIGUIER (1805-2005)

Commémoration du 6 novembre 2005
mercredi 9 novembre 2005.
 

Il y a deux cent ans naissait celui que le Compagnonnage connaît plus volontiers sous le surnom d’Avignonnais-la-vertu. Ce dimanche, les Compagnons lui rendent hommage, ces descendants de l’âge d’or, dépositaires de l’héritage qu’il a laissé, sont réunis autour de sa sépulture et écoutent dans le recueillement, le discours de leur Maître. Pour la circonstance, les écharpes, les cannes et rubans sont arborés par des jeunes gens, au nombre desquels se distinguent quelques jeunes filles, attentifs au discours retraçant la vie et l’œuvre d’Agricol Perdiguier. Puis, une minute de silence réunit les esprits, le dépôt d’une gerbe entretient, un instant encore, la solennité recueillie de l’assistance. Quelques propos sont échangés, beaucoup d’intérêt, beaucoup de curieux. Les rites sont abordés, la curiosité porte sur la couleur des écharpes, la rouge : les métiers du fer, la bleue : les métiers du bois, la verte : les métiers du cuir, la blanche : les métiers de la pierre. Les cannes, remises lors des réceptions des Compagnons ainsi que les couleurs, attirent l’œil. Le Compagnonnage aujourd’hui et ses implications dans la vie professionnelle, suscite bien des questions. Toutes ces interrogations nous renvoient à la lecture des Mémoires d’un Compagnon d’Agricol Perdiguier.