Navigation







Chanteurs lyriques - Opéra - Arts du chant

FAURE Jean Baptiste (1830-1914)

65eme division
mardi 22 décembre 2009.
 

Artiste lyrique et collectionneur

Jean-Baptiste Faure, né à Moulins (Allier) le 15 janvier 1830. est un baryton français, qui fut également collectionneur et associé de Paul Durand-Ruel.

Il débuta au Conservatoire de Paris en 1851, et entama sa carrière l’année suivante à l’ Opéra-Comique dans le rôle de Pygmalion dans Galatée de Victor Massé. Il débuta à Covent Garden en 1860, puis à l’Opéra de Paris en 1861.

Il eut des rôles dans plusieurs œuvres de Giacomo Meyerbeer, telles que Le Pardon de Ploërmel, L’Étoile du Nord, Les Huguenots (le duc de Nevers) et L’Africaine (Nelusko).

Il créa les rôles de Hamlet dans l’opéra d’Ambroise Thomas et de Rodrigue dans Don Carlos de Giuseppe Verdi à l’Opéra de Paris le 1er mars 1867.

Il est l’auteur d’un traité pratique sur le chant, La Voix et le Chant, paru en 1886.

Il laissa également quelques mélodies à caractère religieux qui furent très populaires, telles que Sancta Maria, Le Crucifix et Les Rameaux.

Grand collectionneur de tableaux d’Édouard Manet, il possédait 67 œuvres de lui, dont le Déjeuner sur l’herbe et le Joueur de fifre.

Il possédait aussi Le pont d’Argenteuil de Claude Monet (63 toiles), mais églement des œuvres de Degas (16 toiles), Pissarro et de Sisley.

Il présentait sa collection dans son appartement parisien, 52 boulevard Haussman mais conservait une partie de sa collection à Etretat dans sa Villa les Roches aujourd’hui disparue.

Une partie des vues d’Etretat a été peintes pour lui.

À la fin de sa vie il réalisera sa collection ne conservant que quelques toiles d’Ingres, Prud’hon, Manet, Degas, Sisley.

Jean Baptiste Faure s’est éteint à Paris le 9 novembre 1914, Il repose dans la 65e division.