Navigation







Révolution - Empire - Restauration

LE CAMUS Pierre Alexandre, comte de FURSTEINSTEIN (1780-1824)

28eme division (transféré à l’ossuaire en 2001)
mardi 22 décembre 2009.
 

Ministre de Jérôme Bonaparte

Comte de FURSTENSTEIN (14 décembre 1807). Pierre-Alexandre Le Camus (1774-1824), ministre des Relations Extérieures, Grand chambellan (et favori) du Roi Jérôme.

Ne pouvant prononcer l’allemand, il se disait " comte de Furchetintin ". Sa présence était " presque nécessaire au Roi pour s’endormir " selon l’ambassadeur de France Reinhard ; tout ceci n’était pas pour plaire à l’Empereur, qui écrivit à son frère (le 4 janvier 1808) : " Je vois que vous avez le projet de donner la terre de Furstenstein et 40 000 livres de rente au sieur Lecamus. Je ne connais rien de plus insensé... Qu’a fait le sieur Lecamus ? il n’a rendu aucun service à la patrie ; il en a rendu à votre personne... Depuis que je règne, je n’ai pas conçu un acte d’un pareil arbitraire. J’ai plus de dix hommes qui m’ont sauvé la vie, auxquels je ne fais que 600 francs de pension. J’ai des maréchaux qui ont gagné dix batailles, qui sont couverts de blessures et qui n’ont pas la récompense que vous donnez au sieur Lecamus. Il est donc indispensable que vous reveniez sur cette mesure... (ou alors il faut) que le sieur Lecamus renonce au caractère de citoyen français... "

Jérôme Bonaparte, Roi de Westphalie

Non seulement " Furchetintin " conserva son titre et son domaine, mais Napoléon consentit à le faire comte de l’Empire (17 avril 1812). Il épousa en 1809 la comtesse Adélaïde de Hardenberg et leur fils fut confirmé comte de Furstenstein par le Roi de Prusse.

Décédé en 1824, il reposait dans la 28eme division avec son fils Le Camus de Fursteintstein (1814-1821), leurs dépouilles mortelles ont été tranférées à l’ossuaire en 2001.