Navigation







Le cimetière du Père Lachaise...

Par Philippe DUFOUR
dimanche 15 novembre 2009.
 

Le Père Lachaise...

Là, sous la même pierre, Abaillard, Héloïse

Joignent leur réve. Ici, la richesse et l’orgueil

Croient, dans un mausolée, oublier le cercueil.

Sur la calme hauteur la mort s’idéalise.

Là-bas, fournaise immense et que la vie attise,

Paris... Il chante, il peine et, mélant gloire et deuil,

Dresse du ciel lointain jusqu’au funèbre seuil,

L’usine, la maison, le palais et l’église.

*

Comme la mer déferle avre mugissement,

Il roule son tumulte et son rayonnement,

Sur ses monts, tour à tour, le soleil se balance.

*

Vienne le soir, joyeux vibrant, pourpré, vermeil !

Sur la ville promise à l’éternel sommeil,

Profond, le cimetière élargit son silence.

Philippe Dufour (1908)