Navigation







Sciences et Techniques - Economie

DEBREU Gérard (1921-2004)

division
dimanche 27 septembre 2009.
 

Economiste, prix Nobel d’économie

Gérard Debreu voit le jour à Calais, 4 juillet 1921. Economiste américain d’origine française.

Il a reçu en 1983 le « prix Nobel » d’économie pour ses travaux sur l’équilibre général.

Son œuvre est abstraite (plongeant dans les fondements de l’analyse économique), novatrice dans la forme (elle puise aux dernières avancées en mathématiques).

Gérard Debreu est né à Calais en 1921. Son père, Camille Debreu, est l’associé de son grand-père maternel dans l’entreprise de dentelle familiale, une activité traditionnelle de Calais.

Il est bachelier à la veille de la Seconde Guerre mondiale, part pour Ambert afin d’étudier en classe préparatoire puis Grenoble alors en zone libre. Il entre à l’École normale supérieure en 1941, puis obtient l’agrégation de mathématiques en 1945 avec un an de retard suite au jour J et à son enrôlement dans l’armée française et son service en Allemagne avec les troupes d’occupation où il sert jusqu’en juillet 1945.

Il se passionne pour la théorie de l’équilibre général de Léon Walras et devient docteur en économie, délaissant les mathématiques pures. Sa carrière débute au CNRS en 1946 où il travaille sous la direction de Maurice Allais en compagnie d’un camarade de promotion, Marcel Boiteux. Cette même année, il épouse Françoise Bled avec laquelle il a deux filles, Chantal et Florence, nées en 1946 et 1950.

Il part ensuite travailler aux États-Unis en 1948 grâce à une bourse Rockefeller qui lui permet de visiter plusieurs universités américaines ainsi que celles d’Uppsala et d’Oslo. En 1950, il accepte un poste à l’université de Chicago.

C’est en 1954 qu’il publie une contribution majeure intitulée Existence of an Equilibrium for a Competitive Economy en collaboration avec Kenneth Arrow qui prouve l’existence d’un équilibre général en économie de marché en se fondant sur une méthode topologique plutôt que sur le calcul d’équations.

Il rejoint l’université Yale en 1955. En 1959, il publie La Théorie de la valeur, dans lequel il développe une analyse axiomatique de l’équilibre économique qui l’amène à établir les conditions d’un équilibre de marché concurrentiel et qui est l’un des principaux ouvrages de la théorie économique. De plus, c’est une des premières fois dans l’histoire de la pensée économique, qu’un auteur ose commencer son propos en définissant mathématiquement une économie. À la même époque, il se penche sur quelques problèmes économiques comme celui de l’utilité cardinale.

Dans ce livre, Debreu établit la fondation axiomatique de l’économie de marché, l’existence d’un équilibre général en utilisant une approche nouvelle : l’idée principale est de montrer qu’il existe un système de prix pour lequel l’excès de demande aggrégée disparaît et pour ce faire, il utilise le théorème du point fixe de Kakutani (en) . Dans le chapitre 7, il introduit un principe d’incertitude et montre comment l’intégrer au modèle déterministe : avec la notion de contingence qui est la promesse de livrer un produit si un état futur se réalise. Cette notion est très utilisée en finance sous l’appellation d’« Arrow-Debreu ».

Au début des années 60, Debreu travaille au Center for Advanced Study in the Behavioral Sciences, un institut de recherche basé à Stanford, en Californie, pour approfondir ses recherches sur la preuve complexe d’un théorème général sur l’existence d’un équilibre en économie. Cette preuve est publiée en 1962.

En janvier 1962, il rejoint l’université de Californie à Berkeley. Il est le premier d’un succession de "prix Nobel d’économie" que cette université produira par la suite avec John Harsanyi, Daniel McFadden et George Akerlof. Aux quelques années sabbatiques près, passées dans les universités de Leyde, Cambridge, Bonn et Paris, il fera toute sa carrière académique au sein de l’UC Berkeley.

Il est naturalisé américain en 1974.

Il reçoit en 1983 le Prix de la Banque de Suède en sciences économiques en mémoire d’Alfred Nobel (« prix Nobel » d’économie) pour ses travaux sur l’équilibre général. On considère parfois que ce « prix Nobel » d’économie récompense un Français, puisqu’il porte sur des travaux effectués par Debreu lorsqu’il était en France. Ce n’est pas le cas de la fondation Nobel, pour qui il s’agit d’un lauréat américain.

En 1990, il devient président de l’American Economic Association.

Il a laissé une oeuvre écrite conséquente.

Il décède à Paris le 31 décembre, à l’âge de 83 ans, le jour du réveillon 2004, et est enterré au cimetière du Père-Lachaise.