Navigation







Révolution - Empire - Restauration - Monarchie de juillet - Second Empire

VARAIGNE Marie Ferdinand, général baron de (1786-1852)

19eme division (1ere ligne, S, 26)
samedi 29 août 2009.
 

Général de brigade

Le colonel baron De Varaigne ( Auguste- Marie-Ferdinand) , voit le jour à Paris en 1786.

Il est entré à l’École militaire de Fontainebleau, en 1805, et en est sorti sous lieutenant au 61e régiment d’infanterie, en 1804. Il rejoignit ce régiment au camp d’Ambleteuse et le suivit à Austerlitz, à Auerstaedt, où il reçut une blessure grave et le grade de lieutenant, à Eylau et à Friedland, où il fut décoré de la Lègion-d’Honneur (1807).

Nommé capitaine au même régiment en 1809, il le quitta pour passer aide-de-camp du général Dofrance, écuyer de l’empereur, qui commandait les carabiniers ; il assista avec eux aux batailles de Ratisbonne, d’Eckmulh, de Wagram, et fit la campagne de 1812 en Russie.

Nommé chef de bataillon en 1813, il fit en cette qualité les campagnes de 1813 et 1814, à la suite desquelles il fut créé officier de la Légion-d’Honneur.

En 1815, il était à la bataille de Waterloo, en qualité de chef d’état-major de la division des chasseurs à pied de la vieille garde, commandée par le général Morand.

De 1815 à 1823, la restauration le laissa sans emploi. En 1823 il fut placé à l’état- major-général de l’armée des Pyrénées, et nommé au grade de lieutenant-colonel dans le cours de la campagne.

Promu colonel en 1831, il exerca à Lille, depuis 1833, les fonctions de chef d’état- major de la 16e division militaire.

Admis à la retraite, au grade de général de brigade, il s’est éteint à Paris en 1852. Il repose dans la 19e division.

*

Sources : Biographie des Hommes du jour, Germain Sarrut, 148, Paris

Illustration : Carabiniers français, par G. Vassu.