Navigation







Révolution - Empire - Restauration - Monarchie de juillet - Second Empire

GROUCHY Alphonse, général marquis de (1789-1864)

39eme division (4eme ligne, P, 28)
samedi 22 août 2009.
 

Général, fils du Maréchal de Grouchy

Alphonse frédéric Emmanuel marquis de Grouchy voit le jour le 5 septembre 1789 au chateau de Villette, commune de Condécourt (Val d’Oise).

Fils ainé de Emmanuel de Grouchy, dernier maréchal de l’Empire, nommé pendant les Cent-jours, et de Cécile Céleste Le Doulcet de Pontécoulant.

Il embrassa trés jeune la carrière des armes. Admis à l’école Spéciale Militaire par décret en date du 12 juin 1806, il en suit les cours à Fontainebleau et en sort avec le grade de caporal fourier le 28 octobre 1806.

Il est sous-lieutenant au 10eme régiment de Dragons le 8 décembre 1806. Il rejoint la Grand Armée en Pologne et devient aide de camp de son père le 25 mai 1807. Il sert ensuite en Espagne, prend part avec l’armée d’Italie à la campagne de 1809 contre l’Autriche et se voit acorder le grade de capitaine au 1er régiment de Chasseurs à Cheval le 17 juin 1809.

Il se fait remarquer à la bataille de Wagram le 6 juillet 1809, et reprend ses fonctions d’aide de camp de son père le 17 juillet de la même année.

En 1812, il participe à la campagne de Russie. Il se distingue à maintes reprises au cours de la campagne d’Allemagne en 1813. Il prend le commandement de son régiment à la bataille de Leipzig, dite bataille des nations.

Il est promu colonel le 15 décembre 1813 à l’âge de 24 ans et aprés sept ans de service et de nombreuses blessures.

En 1814, il fait campagne en Italie, la première Restauration le nomme colonel. Il est maintenu dans son commandement pendant les Cent-jours. Il fait la campagne de 1815 avec l’armée du Nord en Belgique.

Mis en non-activité le 2 septembre 1815, il se rend aux Etats-Unis avec son père en 1817. Il rentre en France en juin 1820 et se consacre à l’agriculture. Il introduit, dans le Bourbonnais la culture du trèfle et l’emploi d’instruments aratoirs de haut niveau.

En 1827, il est délégué pour le recrutement dans le département de l’Aveyron, puis devient membre du conseil de révision dans le Cantal en 1827.

Il est admis au traitement de réforme le 2 novembre 1828.

Le 3 août 1830, il est remis en activité au grade de colonel du 3eme régiment de Chasseurs à Cheval. Il est promu général de brigade le 2 avril 1831 et mis en disponibilité.

Aprés plusieurs affectations, il est appelé à commander les départements du Puy de Dôme et de la Haute Loire en 1837. Nommé membre du comité de l’infanterie et de la cavalerie en 1838.

Il est désigné pour commander la 2eme brigade de cavalerie légère sur la frontière du Nord le 22janvier 1839, il reprend ses fonctions au comité aprés le licenciement de ce corps.

Ispecteur de divers corps de la Gendarmerie, il est promu général de division le 28 avril 1842.

Le général de Grouchy était titulaire de la Légion d’Honneur, Chevalier le 9 juillet 1809, Officier le 13 septembre 1813, Commandant le 5 janvier 1834, Grand Officier le 10 décembre 1849 et Grand Croix le 30 décembre 1862.

Chevalier de l’ordre Royal de Saint-Louis le 14 novembre 1814.

Le général de Grouchy est élu député du département de l’Allier le 28 octobre 1830, et élu du peuple à l’assemblée législative par le département de la Gironde le 13 mai 1849. 2levé au rang de sénateur le 31 décembre 1852.

Il s’est éteint à Paris le 21 août 1864, et inhumé le 24, dans la 39e division.

Sources : Wikipédia/Wikimédia Commons

(APPL 2016)