Navigation







Révolution - Empire - Restauration

GIRARDIN Stanislas Xavier, marquis de (1765-1827)

28eme division (1ere ligne, R, 33)
vendredi 21 août 2009.
 

Homme politique

Girardin (Stanislas Xavier, comte de). Fils de René Louis, voit le jour en 1762 à Lunéville. mort en 1827,

Il eut un instant pour maître Jean-Jacques Rousseau. Il entra au service à 17 ans, embrassa les principes de la Révolution, fut député du bailliage de Senlis aux États généraux présida en 1790 le directoire de l’Oise, et plus tard l’Assemblée législative.

Il fut incarcéré pendant la Terreur et ne recouvra la liberté qu’au 9 thermidor. En 1802, il présida le tribunat ; il accompagna en 1806 le roi Joseph à Naples, servit au siège de Gaète comme colonel, et en Espagne comme général, devint en 1812 préfet de la Seine-Inférieure (Seine-Maritime), où il se fit apprécier de ses administrés ; et n’en fut pas moins destitué à la Restauration.

Cependant, en 1819, il fut appelé à la préfecture de la Côte-d’Or, mais il fut révoqué dès 1820. La même année il était élu député de la Seine-Inférieure. A la Chambre il se fit remarquer par sa constance à soutenir les doctrines constitutionnelles.

On a publié en 1828 : Discours et Opinions, Journal et Souvenirs de Stanislas Girardin.

Il s’est éteint à Paris en 1827. Il repose dans la 28e division avec ses fils Stanislas Xavier de Girardin, officier d’état major (1812-1832), et Ernest Stanislas, marquis de Girardin, représentant du peuple, député aux assemblées constituante et législative, sénateur (1801-1874).