Navigation







Ecrivains - Littérateurs - Journalistes - Rédacteurs

CORNELY Jean Joseph (1845-1907)

92eme division (1ere ligne)
lundi 17 août 2009.
 

Ecrivain et journaliste

Jean Joseph Cornély voit le jour en 1845.

Journaliste catholique et monarchiste, il a collaboré longtemps au journal le Gaulois d’Arthur Mayer où Octave Mirbeau l’a connu, aprés avoir créé et dirigé l’éphèmére Clairon en 1881.

Curieusement, il a été dreyfusard, ayant même mené campagne en Normandie à la veille du procès du capitaine Dreyfus à Rennes. Il a du alors quitter le Gaulois et passer au Figaro, puis au Siécle.

Il est entre autre, l’auteur d’un roman, l’Oeil du diable (1878).

On lui doit aussi Notes sur l’affaire Dreyfus, (édition du Figaro) Société française d’éditions d’art, 0.

Pour répondre à la demande l’auteur journaliste au Figaro publie ces articles, il dit dans la préface : "les journalistes écrivent pour le lendemain. Leur article sont comme les échaudés, qu’il faut absorber à la sortie du four. Lorsqu’ils ont perdu la fraicheur de l’actualité, il est bien rare qu’ils vaillent grand chose. C’est pourquoi l’idée venue de réimprimer, sous forme de livre, la prose que je sème dans les journaux depuis trente ans. Mais , de très nombreux amis me réclament, sous une forme portative et conservable, les lignes quotidiennes que j’ai consacrées à l’affaire Dreyfus. Qu’il soit fait selon leur volonté !".

Jean Joseph Cornély s’est éteint à Paris en 1907, il repose sous un monument trés chargé, avec buste en bronze, plaques, de facture inconnue.