Navigation







Hommes politiques - Représentants du Peuple - Députés

FONTENAY Henri, marquis de (1753-1834)

28eme division (6eme ligne, Q, 28)
samedi 15 août 2009.
 

Député et Sénateur

Henri, marquis de FONTENAY, député au Conseil des Anciens et au Corps législatif de l’an VIII à 1807, né à Tours (Indre-et-Loire) le 30 novembre 1753, mort à Paris le 14 octobre 1834, était issu d’une famille noble du Perche.

Il fut au nombre des députés suppléants du tiers aux États-Généraux de 1789 ; mais il ne fut pas appelé à siéger dans l’Assemblée. Membre du comité provisoire de Tours jusqu’à la fin de 1790, officier municipal deux fois élu, en 1790 et 1791, il devint, en outre, en 1791, commandant de la Garde nationale de Marolle :, et conserva ce grade jusqu’en 1793.

Il fut quelque temps préposé au recrutement ; en novembre, arrêté comme ci-devant noble, et traduit devant une commission militaire, il fut acquitté. Henri de Fontenay exerça alors les « fonctions d’assesseur du juge de paix, collecteur d’argent national, d’administrateur du district(an III), etc.

Le 23 vendémiaire an IV, il fut élu, par 128 voix sur 236 votants, député d’Indre-et-Loire au Conseil des Anciens. Comme il se trouvait inscrit sur une liste d’émigrés, il fut d’abord exclu des fonctions de législateur « jusqu’à la paix générale » ; mais il réussit à se faire rayer de la liste, et obtint sa réintégration dans le Conseil, à la suite d’une curieuse lettre qu’il adressa au rapporteur de la commission chargée de statuer sur son cas.

Favorable au coup d’État de brumaire, Henri de Fontenay fut désigné par le Sénat pour représenter le département d’Indre-et-Loire au Corps législatif ; il y siégea jusqu’en 1807. Membre de la Légion d’Honneur le 4 frimaire an XII,il fut nommé, en outre, officier et trésorier de la 15e cohorte de cette légion, dont le chef-lieu était Chambord.

D’un caractère obligeant, Raban dit de lui dans sa petite biographie des Députés de 1826 :" D’une obligeance à toute épreuve, ; s’il donne sa voix aux ministres, c’est uniquement pour ne pas les désobliger".

Henri de Fontenay s’est éteint le 14 octobre 1834, à Paris, il repose dans la 28e division avec son épouse née Marie Madeleine Catherine Girollet décédée le 5 septembre 1825.