Navigation







Révolution - Empire - Restauration

SIMON Edouard François, général baron (1770-1827)

28eme division (5eme ligne, P, 33)
dimanche 9 août 2009.
 

Général baron de l’Empire

Le baron Edouard-François Simon voit le jour en 1770.

Général de brigade avant les événemens politiques de 1814, et général de division pendant les centjours, en 1815, est fils de Simon De TROYES, hqmme de lettres estimé, ancien bibliothécaire du tribunat.

Il prit du service dans la cavalerie, en 1792, et était général de brigade en 1799. Ses talens et sa bravoure lui méritèrent de l’emploi sous le gouvernement consulaire et sous l’empire.

Le général Simon se distingua plus particulièrement en Espagne, en 18o8, au siége de Cindad-Rodrigo. Au combat de Busaco, en 181o, il fit des prodiges de valeur , et néanmoins fut fait prisonnier par les Anglais. Conduit en Angletrre, il parvint à s’évader ; mais il eut le malheur d’être repris à un mille de Londres.

Soupçonné d’entretenir une correspondance avec d’autres Français, dans l’objet de faire opérer un débarquement sur les côtes de Cornouailles, afin de délivrer ses compagnons d’infortune, il fut traduit devant les magistrats du pays, et soumis àl’examen le plus sévère. Le résultat de l’enquête le fit envoyer sur les pontons de Chatam.

Les événements politiques de 1814 lui procurèrent la liberté et son retour dans sa patrie ; il recut, le 19 juillet de la même année, la croix de Saint-Louis, et fut fait commandeur de la légion-d’honneur le 17 janvier 1815.

Néanmoins, comme il ne fut point en activité pendant la première restauration, il fut élevé par Napoléon, après le 20 mars, au grade de général de division ; la seconde restauration le priva de cet avancement. Il est mis en 1825 au nombre des maréchaux-de-camp en disponibilité.

Le général Simon s’est éteint à Paris en 1827, il repose dans la 28e division.