Navigation







Aviateurs - Pionniers de l’aviation - le raid Paris Tokyo

MESMIN René (1897-1931)

(89eme division (2eme ligne)
dimanche 12 juillet 2009.
 

La traversée Paris-Tokyo

René Mesmin, voit le jour le 9 Mars 1897 à Villers-sous-Bois (Haute-Marne), il fait son service militaire dans l’escadrille.

En 1922,il entre dans la société Hispano-SUIZA.

Ilprépare de nombreux moteurs. Lors del’accident tragique il travaillait pour lamaison Dewoltine, spécialiste des moteurs d’avions.

En 1931, René Mesmin, Joseph Le Brix et le chef pilote Marcel Doret, forment l’équipage du Dewoitine D.33 Trait d’Union.

En juin, ils battent le record de distance en circuit fermé, dépassant largement les 10 000 km. Dans la foulée, ils vont tenter le record en ligne droite, un raid de Paris à Tokyo.

En survolant la Sibérie, le moteur givre, Le Brix et Mesmin sautent en parachute, Doret pose l’appareil dans les arbres : l’appareil est perdu, mais l’équipage est indemne.

En septembre de la même année, le 11, ils décollent sur un second prototype. Le 12 au matin, alors qu’ils survolent l’Oural, la situation se répète : moteur calé, il faut évacuer.

Cette fois, Doret saute le premier. On présume que Mesmin ayant un problème avec son parachute, Le Brix n’a pas voulu abandonner son ami et tous deux périssent dans le crash et l’incendie du Trait d’Union.

En janvier 1932 est baptisé Joseph Le Brix le Blériot 110 qu’utiliseront du 5 au 7 août 1933, Paul Codos et Maurice Rossi pour battre un record du monde de distance en ligne droite, soit 9104 km en 55 h 29 min.