Navigation







Monument remarquable

BUCELLE Marie (1888-1914)

54eme division (1ere ligne)
mercredi 8 juillet 2009.
 

Monument remarquable

Monument élevé par l’Institut National des jeunes Aveugles à

Marie Bucelle (1888-1914), bienfaitrice.

L’Institut national des jeunes aveugles (INJA) est une école française destinée à accueillir et former les jeunes aveugles et à faciliter leur insertion dans la vie active.

Créée en 1784 par Valentin Haüy et la Société philanthropique sous le nom d’Institut royal des jeunes aveugles, elle est la première institution française à s’occuper de l’éducation des jeunes aveugles. Il s’agit à l’époque d’un réel progrès concernant les aveugles, l’hôpital des Quinze-Vingts se consacrant d’avantage à l’accueil qu’à la formation.

Installée initalement rue Coquillière à Paris, elle s’installe ensuite rue Notre-Dame des Victoires. En 1791 elle devient l’Institution nationale des jeunes aveugles par décret de l’Assemblée constituante et se déplace dans le couvent des Célestins, puis dans la maison des filles de Sainte Catherine.

De 1800 à 1815, elle est rattachée à l’hôpital des Quinze-Vingts et se nomme Institut national des aveugles travailleurs.

Sous la Restauration, elle prend le nom d’Institution Royale des Jeunes Aveugles, s’installe dans le séminaire Saint-Firmin. En 1844, elle s’installe définitivement au 56 boulevard des Invalides. L’INJA offre aux jeunes un enseignement conforme au programme de l’Éducation Nationale des classes primaires aux terminales L, ES, S et les forme au métier d’accordeur de piano.