Navigation







Hommes d’églises - Prélats - Aumoniers

CROZES Abraham Sébastien (1806-1888)

60eme division (7e ligne, AI, 10)
vendredi 24 avril 2009.
 

Aumonier de la prison de la Roquette

L’abbé Abraham Sébastien Crozes voit le jour en 1806.

Ancien aumonier de la prison de la grande Roquette.

Pendant la Commune de Paris, l’abbé Crozes fut détenu comme otage par les communards.

Il ne dut la vie que par l’intervention d’un militaire fédéré, le capitaine Révol.

Ancien sous-officier, Révol combattit comme capitaine sous la Commune.

Attaché à la préfecture de Police, il s’efforça de faire libérer l’abbé Crozes, ce qui ne l’empêcha pas d’être fusillé par les Versaillais, sa condition d’ancien militaire étant rédhibitoire pour les Conseils de guerre.

Gravure sur la sépulture :

Franciscus LACROIX sacerdos augustoduneneis eleemosynarius carceris vulgo conciergerie defunctus in domino die V februarii 1867 annos 44 natus. Requiescat in pace.

Hic jacet Abraham Sebastianus CROZES sacerdos albicensis eleemosynarius carceris vulgo grande foquette defunctus in domino die XXV octobris 1888 annos 82 naturs. Requiescat in pace.

L’abbé Crozes a relaté les faits dans un ouvrage : Le capitaine fédéré Révol. Récit historique de l’abbé Crozes, aumônier de la Grande Roquette, otage de la Commune. Arrestation, - Captivité, - Délivrance. Paris, E. de Soye et fils, 1872.

L’abbé Crozes est l’un des fondateurs des Sociétés ouvrières de Saint François Xavier

L’abbé s’est éteint à Paris en 1888.

Il repose dans la 60e division.

Sources : Wikipédia (A. Crozes)

Photos : Wikimédia Commons

(Mise à jour APPL 2018)