Navigation







Médecins - Chirurgiens - Hommes de l’Art

DEJERINE Jules (1849-1917)

28eme division
samedi 11 avril 2009.
 

Médecin neurologue

Joseph Jules Dejerine voit le jour le 3 août 1849 à Genève, mort le 26 février 1917 à Paris, est un médecin neurologue français.

Jules Dejerine était originaire d’une famille savoyarde et son père était voiturier (comme celui de Charcot). Durant la Guerre franco-allemande de 1870, il travaille comme volontaire à l’hôpital de Genève.

Il décide d’étudier la médecine à Paris où il arrive le 21 mars 1871 à la veille de la proclamation de la Commune. Sa carrière est ensuite toute tracée : élève de Vulpian, chef de Clinique de Hardy (dans le service duquel il fait la connaissance d’Augusta Klumpke, sa future épouse), il est reçu au médicat des hôpitaux de Paris en 1882, agrégé en 1886.

Chef de service à Bicêtre, puis en 1895 à la Salpêtrière, il est professeur d’histoire de la médecine en 1901, puis de pathologie interne en 1907, et devient enfin, de 1910 à 1917, titulaire de la Chaire de Clinique des maladies du système nerveux.

Jules Dejerine est décédé 26 février 1917 à l’âge de 68 ans, épuisé par ses tâches écrasantes dans un hôpital militaire durant la Grande Guerre. Il est inhumé au cimetière du Père-Lachaise (division 28).

Le centenaire de sa naissance fut célébré en 1949 au 4e Congrès International de Neurologie Paris avec un discours prononcé par son élève André-Thomas.