Navigation







Etats Unis d’Amérique - Guerre de sécession (civil war 1861-1865)

LAFFON de LADEBAT Charles Joseph (1807- 1882)

39eme division (O, 31)
dimanche 8 mars 2009.
 

si la guerre d’indépendance des Etat-Unis et la participation de troupes françaises sont présentes dans les esprits et maintes fois évoquées, curieusement, la présence de français dans les rangs de l’armée du Nord ou des troupes confédérée est rarement l’objet d’ouvrages ou de rappels historiques. Pourtant ils furent nombreux, malgré l’interdiction de l’Empereur Napoléon III, a prendre les armes dans l’un ou l’autre camp.

Le Père Lachaise abrite le dernier repos d’un colonel de la French Brigade, ayant combattu en Louisiane, à la Nouvelle-Orléans, lors de la prise de la ville en 1862 par les troupes loyalistes.

Colonel de la French Brigade

Charles Joseph Laffon de Ladébat voit le jour à la Jamaïque le 24 octobre 1807.

Fils ainé de Philippe Auguste chevalier Laffon de Ladébat, Charles fut colonel dans la French Brigade sudiste qui défendit la Nouvelle Orléans lors de son attaque par la flotte "nordiste" commandée par l’amiral Farragut.

La French Brigade, forte de 1200 hommes, a été crée le 4 mars 1862 à La Nouvelle orléans, et commandée par le général Maignan.

Lors de l’attaque des troupes de l’Union en avril 1862,tandis que les navires fédéraux remontaient le fleuve en cannonant la ville et alors que les autorités civiles locales avaient quitté les lieux, la French Brigade se chargea notamment du maintien de l’ordre sur les levées en bordure du fleuve pour éviter les pillages des dépots de sucre, de tabac et des boucauts de viande séchées abandonnés.

Alors que des milliers de femmes et d’enfants affamés couraient vers le fleuve avec leurs paniers pour s’approvisionner, des bandes de pillards et d’incendiaires leur disputaient violemment ces denrées pour les emporter avec des charettes.

Le 4 mai 1862, aprés sa victoire, le général nordiste Butler félicita la French Brigade pour son action de protection de la population contre ces bandes avant l’occupation de la ville par les forces fédérales.

La brigade poursuivit son action de maintien de l’ordre jusqu’au 15 mai 1862 date à laquelle elle fut désarmée sur l’ordre du même Butler en raison du refus du consul de France de mettre la brigade au service des Etats Unis.

Charles Laffont de Ladébat s’est éteint à Paris le 22 décembre 1882. Il repose dans le tombeau familial dans la 39e division.

Sources : Avec l’aimable autorisation de M. Philippe Laffon de Ladébat

Crédit photos : P. Laffon de Ladébat (APPL 2009 - tous droits réservés).