Navigation







Monuments remarquables - Sculpteurs

BARTHOLOME (1848-1928)

4eme division
dimanche 11 janvier 2009.
 

Le Monument aux morts - Ossuaire

Paul-Albert Bartholomé (1848 à Thiverval-Grignon, Yvelines - 1928 à Paris), est un peintre et sculpteur français.

C’est d’abord vers la peinture que s’oriente Bartholomé, à Genève d’abord puis à Paris où il devient un ami intime de Degas. Il n’aborde la sculpture qu’en 1886, domaine auquel il resta fidèle, développant une technique mêlant la simplicité à l’émotion contenue proche " de l’atticisme paisible des figures d’un Pierre Puvis de Chavannes".

Ils exposeront tous les deux à la Libre Esthétique, et se rencontrent à la Société nationale des beaux-arts dont Puvis est Président et où Bartholomé expose dès 1891 et fait partie de la commission d’examens avec René de Saint-Marceaux et Constantin Meunier.

En 1918 il organise une exposition de cartons de Puvis, dans une salle consacrée aux grands artistes présidents de la Société, avec Degas et Rodin.

Il est inhumé dans la 4e division du cimetière du Père-Lachaise ; son gisant en pierre a été réalisé par Henri Bouchard.

Quelques-unes de ses œuvres :

La Vérité, la Philosophie et la Nature musée d’OrsayTombe de Honoré Champion (vers 1909) au Cimetière du Montparnasse.

Monument aux morts - Monument officiel acheté par la Ville de Paris au salon du Petit-Champ-de-Mars en 1895 et installé au Cimetière du Père-Lachaise, une copie se trouve au Musée des Beaux-Arts de Lyon.

Tombe de la famille Pam au Cimetière de Montmartre.

Monument de Jean-Jacques Rousseau, commandé en 1907 et inauguré en 1912 au Panthéon de Paris, composé de trois muses au centre (la philosophie, la Vérité, la Nature), à gauche la Gloire (couronne) et à droite la Musique.

La Vérité, la Philosophie et la Nature, groupe en plâtre, Paris, (musée d’Orsay).

La Gloire, plâtre, Paris, (musée d’Orsay).

La Musique, plâtre, Paris, (musée d’Orsay).

Buste de femme, marbre, Paris, (musée du Petit Palais).

L’ Adieu, 1899, marbre, Bruxelles, (Musées royaux des Beaux-Arts).

Le monument aux morts à Crépy-en-Valois dans l’Oise représente une pleureuse.

Crédit photos : Annie_photos (APPL 2009)