Navigation







Poetes - Ecrivains - Littérateurs

HONNERT Robert (1901-1939)

56eme division
dimanche 4 janvier 2009.
 

Poéte et écrivain

Guillaume Jean Robert Honnert est né le 15 Mai 1901 à Malzéville (Meurthe et Moselle).

En 1926, il publie un premier essai Corps et âme (N.R.F.) et en 1930, un magnifique recueil de poésies Les Désirs (N.R.F.), ainsi que La Vie du Maréchal de Richelieu en collaboration avec Marcel Augagneur (1904-1951).

Les Désirs remportent un immense succès, et la critique prédit à Honnert un bel avenir de poète. Certains poèmes seront même mis en musique par Louis Beydts, un célèbre compositeur de l’époque.

Le 6 décembre 1932, Honnert épouse Jeanne Costantin (1898-1980). Tout semble aller pour le mieux. En 1933, il publie son premier roman, Mademoiselle de Chavières (Gallimard), et l’année d’après Lucifer, un long poème aux éditions du Trident. Parmi ses relations, on compte Jean Cocteau, l’indispensable Lucie Delarue-Mardrus, Jacques Maritain, Pierre de Nolhac, ou encore Henri de Régnier.

Poussé par le succès, il publie Madame Etienne Mettraz (N.R.F.), un roman étrange que la critique boude. Déçu, et désirant faire partager sa foi, il publie son dernier livre Catholicisme et Communisme, en avril 1937.

En 1939, il est interné à l’hôpital Beaujon. Le 19 mai 1939, le poéte est mourant, il décède dans la journée, il est seulement agé de 38 ans.

Les obsèques ont lieu le 22 à l’église Saint Germain des Près, suivies de l’inhumation dans la 56e division du Père Lachaise, non loin de raymond Radiguet.

Sources partielles : Synopsis, Laurent François, 2000