Navigation







Seconde Guerre mondiale - Parlementaires - Ministres - Régime de Vichy - Etat français

SCAPINI Georges (1893-1976)

5eme division (1ere ligne)
lundi 29 décembre 2008.
 

Avocat et parlementaire

Georges Scapini voit le jour à Paris, le 4 octobre 1893.

Avocat et parlementaire français impliqué dans la Collaboration.

Georges Scapini est mobilisé durant la première guerre mondiale. Celle-ci le marquera profondément : il perd d’ailleurs la vue en 1915 en Artois. Il deviendra par la suite président de l’association des Aveugles de guerre.

Il est élu député de Paris de 1928 à 1940 et rejoint le groupe des Indépendants.

Il glisse cependant vers l’extrême droite et devient un des fondateurs du Comité France-Allemagne, qu’il préside entre 1935 et 1939. En juillet 1940, il vote les pleins pouvoirs à Pétain.

Pétain le nomme chef du Service diplomatique des prisonniers de guerre à Berlin, avec le rang d’ambassadeur.

Son rôle est en principe d’améliorer la conditions des soldats prisonniers en Allemagne. Toutefois, il sera peu efficace et faiblement apprécié des prisonniers.

Avec le gouvernement de Vichy, il entérinera les diverses violations des Conventions de Genève de l’Allemagne vis-à-vis des prisonniers de guerre. Il exigea même des prisonniers français de ne pas tenter de s’évader.

A l’ouverture de son procès en 1949, il se réfugie en Suisse. La Haute Cour le condamne par contumace à 5 années de travaux forcés. Rentré en France en 1952, le tribunal militaire de Paris l’acquitte.

Il a écrit et publié "Mission sans gloire" aux éditions Morgan en 1960, ou il raconte ses mémoires.

Il est décédé à Cannes le 25 mars 1976.

Sa tombe est ornée d’un buste en pierre le représentant, et d’un buste en terre représentant son épouse (oeuvre de G. Scapini) .

(APPL 2017)