Navigation







Médecins - Chirurgiens - Hommes de l’art

CHAUSSIER François (1746-1828)

18eme division (1ere ligne, U, 24)
jeudi 25 décembre 2008.
 

Chirurgien et anatomiste

François Chaussier voit le jour à Dijon le 2 juillet 1746.

Médecin et chirurgien français.

Fils de Jean-Baptiste Mortier et de Catherine Mortenne, il fait ses études de médecine à Besançon et devient docteur en 1780. Il donne à Dijon des cours d’anatomie et de médecine. En 1790, il ouvre, et c’est une nouveauté, un cours de médecine légale.

Appelé à Paris par la Convention lors de la réorganisation de l’enseignement médical, il est chargé par Antoine-François Fourcroy de rédiger le rapport relatif à la création des Écoles de santé, qu’il lit à la tribune le 27 novembre 1794.

Il occupe dans la nouvelle école une chaire d’anatomie. En 1796, il devient associé de l’Académie des sciences, dont il élu membre en 1822. En 1804, il est médecin de la maternité et professeur de chimie à l’École polytechnique.

François Chaussier créa pour l’anatomie des muscles une nomenclature nouvelle qui n’a pas été conservée.

François Chaussier est l’auteur de nombreux ouvrages, dont voici un apperçu : Tables synoptiques d’anatomie (1799-1816), Manuel médico-légal des poisons (1824), Recueil de mémoires, consultations, et rapports sur divers objets de médecine légale (1824), Mémoire médico-légal sur la viabilité de l’enfant naissant (1826)

Le docteur Chaussier est décédé à Paris d’une crise d’apoplexie le 19 juin 1828, Il repose dans la 18e division.

Photo d’après ATGET

Sa sépulture est ornée d’un buste en marbre oeuvre du sculpteur Antoine Allier (1793-1870).

Ce buste a été déplacé et figure sur une autre sépulture dans la même division. Le monument a beaucoup souffert...

Sources : François Chaussier, dans Marie-Nicolas Bouillet et Alexis Chassang, Dictionnaire universel d’histoire et de géographie, 1878, Paris.