Navigation







Ecrivains - Littérateurs - Poétes - Hommes de plume

SAINT MARC GIRARDIN André (1801-1873)

32eme division, 1ere ligne, R, 36)
dimanche 21 décembre 2008.
 

Littérateur et homme politique

Marc Girardin, dit Saint-Marc Girardin, voit le jour à Paris le 19 février 1801.

Homme politique et critique littéraire français.

Il est professeur de poésie française au collège Louis-le-Grand et à la Sorbonne, député en 1834, 1848 et 1871, conseiller d’État et ministre de l’Instruction publique en 1848.

Critique au Journal des Débats et collaborateur à la La Revue des Deux Mondes, il est élu membre de l’Académie française en 1844.

Il nous a laissé : Tableau de la littérature française au XVIe siècle (1829), Notices politiques et littéraires sur l’Allemagne (1835), Cours de littérature dramatique, ou De l’usage des passions dans le drame (5 volumes, 1843-1868), Essais de littérature et de morale (2 volumes, 1845), De l’Instruction intermédiaire et de ses rapports avec l’instruction secondaire (1847), Souvenirs de voyages et d’études (2 volumes, 1852-1853), Souvenirs et réflexions politiques d’un journaliste (1859), Des Traités de commerce selon la Constitution de 1852 (1860), La Syrie en 1861. Condition des chrétiens en Orient (1862), La Fontaine et les fabulistes (2 volumes, 1867), Jean-Jacques Rousseau, sa vie et ses ouvrages (2 volumes, 1876).

Marc Girardin est mort à Morsang-sur-Seine le 1er janvier 1873. Il repose dans une chapelle de la 75e division.