Navigation







Ecrivains - Auteurs dramatiques - Littérateurs

MARCOU SEJOUR Victor (1816-1874)

15eme division (6e ligne, W, 31)
dimanche 21 décembre 2008.
 

Auteur dramatique

Juan Victor Séjour Marcou et Ferrand (1817 - 1874) était un écrivain expatrié américain qui vécut en France.

Bien que grandement méconnu des auteurs afro-américains postérieurs , sa nouvelle Le Mulâtre (The Mulatto) est l’œuvre de fiction la plus ancienne connue écrite par un auteur afro-américain.

Séjour naquit à la Nouvelle-Orléans d’un père libre haïtien et d’une mère libre métisse. Ses parents étaient fortunés et purent lui offrir une éducation dans une école privée.

A 19 ans, il partit pour Paris afin de continuer son éducation et de travailler. Il y rencontra des membres de l’élite littéraire parisienne, tel que Cyrille Bisette, éditeur du journal La Revue des Colonies. Bisette publia en 1837 Le Mulâtre, la première œuvre de Séjour.

Racontant l’histoire d’un esclave loyal se vengeant sur un maître cruel pour la mort de sa femme, Le Mulâtre contient un réquisitoire contre l’esclavage du Nouveau Monde qui n’apparaîtra dans aucune des œuvres postérieures de Séjour.

Séjour se détourna alors de la fiction et composa un ode à Napoléon en 1841 et le drame en vers Le juif de Séville en 1844. Ce dernier fit sa réputation de dramaturge.

Il continua en composant Richard III, un drame costumé inspiré de Shakespeare à propos de Richard III d’Angleterre, qui devint son œuvre la plus appréciée.

Cependant vers la fin de sa vie, les pièces de Séjour tombèrent en défaveur, ce qui eut un effet sur son statut d’écrivain.

Ecrit en français, Le Mulâtre eut un effet limité sur la littérature américaine et ne fut pas même traduit en anglais avant la fin du 20e siècle. Toutefois sa condamnation de l’esclavage est annonciatrice des œuvres des écrivains afro-américains postérieurs tels que Frederick Douglass et William Wells Brown.

Sources : Victor Séjour. "Le Mulâtre". Revue des Colonies Paris, (Mars 1837).