Navigation







Compositeur de musique - Auteur et interprète

BERGER Michel (1947-1992)

29eme division
samedi 20 décembre 2008.
 

Starmania...

Michel Berger ou Michel-Jean Hamburger de son vrai nom, voit le jour le 28 novembre 1947 à Neuilly-sur-Seine.

L’un des auteur-compositeur-interprète, directeur artistique et arrangeur musical français les plus doués de sa génération..

Il est le fils du médecin Jean Hamburger et de la concertiste Annette Haas. Il est notamment connu pour son travail aux côtés de son épouse, France Gall.

Il se fait connaître en tant que chanteur dès l’époque de Salut les copains dans les années 1960. Il passe ensuite à la production chez EMI où il écrit, entre autres, Les Girafes pour Bourvil en 1967.

Dans les années 80,il produit sa propre maison de disques : APACHE qui plus tard sera associée à WEA Au début des années 1970, chez Warner, il produit les premiers albums de Véronique Sanson et, plus tard, en 1989, un autre titre, Allah.

En 1973, il produit également un album pour Françoise Hardy qui relance la carrière de celle-ci avec, notamment Message personnel. Toujours pour Françoise Hardy, il produit ensuite un 45 tours, Je suis moi.

Il commence à écrire pour France Gall en 1974 avant de l’épouser le 22 juin 1976 et il produit ensuite tous ses albums à partir de 1975. Il produit aussi l’album Rock ’n’ Roll Attitude pour Johnny Hallyday (1985) dont il met en scène, dans la foulée, son spectacle avant de réaliser celui de France Gall en 1987, Le Tour de France 88.

Entre temps, il compose un opéra rock, Starmania. Le texte est écrit par Luc Plamondon et l’album studio sort en 1978. Il est notamment interprété par France Gall, Daniel Balavoine, Diane Dufresne, Nanette Workman, Éric Estève et Fabienne Thibeault. Starmania, le spectacle, créé au Palais des congrès de Paris en 1979, remporte un vif succès, réitéré en 1988 avec, entre autres, Maurane et Renaud Hantson puis avec des distributions différentes lors des reprises dans les années 1990. Une version anglaise, nommée Tycoon est réalisée en 1991.

En 1990, il met en scène un nouveau spectacle musical dont le texte est toujours écrit par Luc Plamondon, La Légende de Jimmy, inspiré de la vie de James Dean. Malgré la qualité des musiques, des textes, des interprètes (Diane Tell, Renaud Hantson, Tom Novembre, Nanette Workman) et d’une mise en scène signée Jérôme Savary, ce spectacle obtient peu de succès.

Il compose également plusieurs musiques de films : Mektoub, un film algérien d’Ali Ghalem en 1970, Sérieux comme le plaisir de Robert Benayoun en 1975, Tout feu, tout flamme de Jean-Paul Rappeneau en 1982 et Rive droite, rive gauche de Philippe Labro en 1984. Il compose aussi les musiques de films publicitaires, dont celle d’Orangina.

Il fait partie des rares artistes français à s’être engagé de très près dans des œuvres humanitaires, exclusivement pour celle d’Action Écoles en 1985 aux cotés de France Gall, Richard Berry et Daniel Balavoine, mais aussi pour l’Éthiopie avec Renaud (Chanteurs sans frontières) et pour Les Restos du cœur avec Coluche.

Le 12 juin 1992, sort pour la première fois un album interprété en duo avec France Gall, Double jeu. Quelques semaines après, le 2 août exactement, Michel Berger meurt dans sa chambre, foudroyé par une crise cardiaque causée probablement par le surtravail auquel il était accoutumé (et malgré une lettre où son père lui conseille de voir un médecin pour son cœur fragile).

Il venait de jouer une partie de tennis quelques heures auparavant, alors qu’il passait ses vacances à Ramatuelle avec son épouse. Il est inhumé, avec sa fille, au cimetière de Montmartre à Paris.

Crédit photos : Annie_photos (APPL 2008)