Navigation







Musiciens - Virtuoses - Facteurs d’instruments

VUILLAUME Jean Baptiste (1798-1875)

1ere division (1ere ligne)
lundi 8 décembre 2008.
 

Maître luthier

Jean-Baptiste Vuillaume, voit le jour le 7 octobre 1798 à Mirecourt. C’est un luthier français de renom international.

J.B.Vuillaume fut non seulement l’un des meilleurs luthiers français du XIXe siècle mais aussi un personnage-clef de la lutherie. « La construction d’un violon ne demande pas seulement un grand savoir-faire artisanal, mais aussi une richesse culturelle et artistique personnelles. »

Sa vision était l’éthique et la beauté de l’école de Crémone. Son attention pour le plus petit détail de ses instruments lui ouvrit les voies d’une carrière exceptionnelle. Son père lui apprit les bases du métier.

En 1818, il se rendit à Paris et travailla pour François Chanot et, en 1821, dans le magasin de Joseph Dominique Lette . En 1824, ils ouvrirent dans la rue Croix-des-Petits-Champs un atelier commun «  Lette et Vuillaume ».

En 1827, il recevait sa première médaille d’argent à l’exposition mondiale de Paris. L’année suivante, en 1828, il s’installa à son compte dans la rue des Petits-Champs, au 46.

Vuillaume construisait des violons, altos, violoncelles, contrebasses et des archets, ces instruments étaient des copies des grands maîtres de Crémone. Ses instruments étaient et sont toujours excellents, mais l’air du temps était alors (déjà) aux instruments anciens de maîtres italiens, et il en fut réduit, souvent, à copier.

Il entreprenait des voyages en Suisse dans des petits villages montagnards pour trouver des tables ou autres meubles anciens pour en extraire des bois idéaux. Toute sa vie il voulait se prouver que son niveau de connaissance et son renom étaient justifiés. Durant sa carrière il participa souvent à des concours de son et remporta bon nombre de médailles d’or.

Au fil du temps, Vuillaume devient une personne centrale de la vie musicale parisienne. En 1851, il deviendra membre de l’Académie française.

Ses contacts avec Hector Berlioz, les solistes Niccolò Paganini, Henri Vieuxtemps, Jean Alard, Pablo de Sarasate, le violoncelliste belge Adrien-François Servais, le violoniste norvégien Ole Bull , ainsi que le chirurgien, physicien et chercheur en acoustique Félix Savart eurent une grande influence sur son travail.

Vuillaume expérimentait aussi avec l’octobasse et un contre-alto, pour des œuvres de Berlioz. Il entretenait une véritable fascination pour les instruments des luthiers de Crémone, et sa boulimie d’instruments en fit le très grand spécialiste.

Jean Baptiste Vuillaume est mort le 19 mars 1875 à Paris,

Sources : Académie française, Wikipédia