Navigation







Compositeurs - Chansonniers

XANROF Léon ( 1867-1953)

25eme division
vendredi 28 novembre 2008.
 

Chansonnier populaire

Léon Alfred Fourneau, dit Xanrof, puis Léon Xanrof, voit le jour à Paris le 9 décembre 1867.

C’ est un auteur-compositeur et chansonnier français, auteur également de contes et de nouvelles, de comédies, de revues et d’opérettes. Académicien de l’humour.

Fils d’un médecin réputé, il est licencié en droit à vingt ans, il était avocat stagiaire à la Cour d’appel de Paris en 1888. Mais, il est plus enclin à la chanson qu’au barreau.

Il contribue à ses débuts à des chansons quotidiennes au National, puis tient la chronique judiciaire à La Lanterne et rédige pendant deux ans des « Propos de coulisses » pour le Gil Blas.

Il se fait connaître comme chansonnier au Chat noir, où il interprète ses propres chansons. Ses chansons populaires sont interprétées notamment par Yvette Guilbert (Le Fiacre. On raconte que c’est aprés avoir failli être renversé par un fiacre et ayant apperçu les têtes d’un couple apparament en pleine conversation amoureuse (sic) sortant par la portière, qu’il a eut l’idée de cette chanson).

On lui doit, entre autres : Rive gauche, chansons d’étudiants (1888) Chansons sans-gène (1890), Chansons parisiennes, répertoire du Chat noir (1890-1891), Chansons à Madame (1891), Pochards et pochades, histoires du Quartier Latin (1891), etc.

Les recueils de ses chansons sont trés prisés par les amateurs de livres anciens de nos jours.

Léon Xanrof est mort à Paris le 17 mai 1953. Dans sa sépulture repose également Marguerite Carrere Xanrof, épouse du chansonnier.

Cantatrice soprano, Marguerite-Carrere Xanrof fait ses débuts à Paris 24 Juin 1892 dans le rôle de Marguerite dans Faust.

Elle a chanté jusqu’en 1901 dans une variété de rôles tels que Eudoxie (La Juive), Urbain (Les Huguenots), Berthe (Le prophète), Juliette, Stefano (chant Stefano huit ans après Juliette), Sieglinde, Helmwigue, Vénus, Zerline, Hélène ( Messidor), et quelques autres rôles titres.

Elle est décédée en 1952.

Crédits photos : Portrait Marguerite Carrere-Xanrof, collection Félix Potain

Annie_photos (APPL 2008)