Navigation







Music Hall - Variétés - Chanteurs

LA HOUPPA (1900-1987)

20eme division (2eme ligne)
mardi 11 novembre 2008.
 

La Houppa, c’est aussi un souvenir de jeunesse, de vacances heureuses... La chanteuse se produisait dans le cadre d’une fête d’été prés de Chenonceaux, non loin du château, sur les bords du Cher...

Il est évident que le répertoire de la dame et le côté suranné du personnage ont trés peu ému le tout jeune homme que j’étais alors.

Il y a quelques années, musardant dans le cimetière de Montmartre, je tombais, par le plus grand des hasards, sur sa sépulture...

Oserais-je l’avouer ? voulant la revisiter dernièrement, j’ai été incapable de la retrouver.... (ce n’est que provisoire...)

R. D.F

Artiste de variétés

Marcelle Capronnier, plus connue sous le nom de La Houppa, voit le jour le 29 mai 1900.

Elle débute sa carrière à l’âge de 20 ans dans les music-halls en entonnant des chants à boire et des chansons de route. Elle choisit le nom d’artiste de La Houppa en raison de sa houppe de cheveux blonds recouvrant sa tête.

Les années 20 lui permettent de se produire fréquemment sur de nombreuses scènes aussi bien parisiennes que provinciales. C’était l’heureux temps où les artistes qui se produisaient en province étaient annoncé par leur nom suivi de : des concerts parisiens...

En 1933, La Houppa enregistre pas moins de 24 chansons, tout en se produisant également en Afrique du Nord. Cette même année, elle se lie d’amitié avec le compositeur aveugle René de Buxeuil avec lequel elle compose plusieurs chansons dont "Bal des Mariniers".

Au milieu des années 30, La houppa effectue de nombreuses tournées à l’étranger (Lettonie et Lituanie) et enregistre plusieurs succès dont "Le Pou" "Ah la marguerite" et "Bravo Tonin".

Lors de la deuxième guerre mondiale et bien que la France est occupée, elle ne cesse de se produire dans plusieurs villes provinciales et redonne ainsi quelques espoirs aux Français.

La Houppa monte sur scène jusqu’en 1971 où elle donne un dernier récital à la salle des fêtes de la Mairie du 12e arrondissement de Paris.

Cette figure marquante de la chanson française de la première moitié du 20e siècle disparaît le 18 juillet 1987 à l’âge de 87 ans. Elle repose au cimetière Montmartre.