Navigation







Révolution - Empire - Restauration

AUBRY Thérèse (1772-1829)

30eme division (2eme ligne, 73)
vendredi 7 novembre 2008.
 

La déesse de la Raison

Thérèse Aubry voit le jour en 1772.

elle fit une carrière de danseuse classique et fit partie du corps de ballet de l’Opéra.

Elle passa à la postérité pour avoir représenté la Déesse Raison, en 1793, choisie par le peintre Louis David, pour les cérémonies à l’Être Suprême, célébrées à Notre Dame de Paris.

En deux jours on a échafaudé dans le chœur de la cathédrale, sur une sorte de « Montagne », un temple dédié à la Philosophie et orné des bustes des sages.

Derrière des théories de jeunes filles en blanc,. porteuses de guirlandes de chêne, des groupes d’enfants, de vieillards et de musiciens, une foule de clubistes emplit la nef.

A l’arrivée des autorités de la Commune, la déesse de la Raison, Mlle Aubry, premier sujet de l’Opéra, le bonnet rouge coquettement posé sur ses cheveux, un manteau bleu flottant sur sa tunique, une pique à la main, sort à pas majestueux du temple et vient s’asseoir sur un siège de verdure pour recevoir les hommages des assistants.

Tous tendent les bras vers elle et se mettent à chanter un hymne de Gossec, composé sur les vers de Marie-Joseph Chénier...

Descends, O Liberté, fille de la Nature !

Le peuple a reconquis son pouvoir immortel.

Sur les pompeux débris de l’antique imposture,

Ses mains relèvent ton autel...

Après l’exécution d’une scène lyrique réglée par le maître de ballet de l’Opéra sur le thème de la Marseillaise, la déesse monte en litière pour conduire ses fidèles aux Tuileries.

Chaumette la présente à la Convention : « Législateurs, s’écrie-t-il, le fanatisme a lâché prise. Ses yeux louches n’ont pu soutenir l’éclat de la lumière...

Nous avons abandonné les idoles inanimées pour la Raison, pour cette image animée, chef d’œuvre de la Nature. »

L’aimable danseuse saute à bas de son palanquin et va embrasser le président qui la place à son côté. Cependant l’ex-capucin Chabot fait voter que désormais Notre-Dame portera le nom de Temple de la Raison. Le cortège en reprend le chemin, une foule de députés le suit. Avec un peu plus de désordre, la cérémonie recommence devant eux.

Thérèse Aubry s’est éteinte en 1829, elle repose dans la 30e division.

La déesse raison, Thérèse Aubry par G. Lenotre

Crédit photo : (APPL 2015)