Navigation







Révolution - Empire - Restauration - Monarchie de juillet

VAUFRELAND, général Achille PISCATORI de (1764-1832)

36eme division (1ere ligne)
vendredi 10 octobre 2008.
 

Général de l’Empire

Achille Victor Fortuné de Vaufreland-Piscatory, vicomte de Vaufreland, voit le jour le 30 juin 1764 et mort le 30 avril 1832.

Sous-lieutenant dans les hussards de Bercheny en 1790, il fut promu capitaine le 1er août 1792. Employé aux armées du Nord et du Rhin et dans les Alpes, il fut aide de camp du général de La Bourdonnaye, prit rapidement tous les grades et fut promu général le 25 prairial an III.

Ami du Général baron Jean Bernardin Colaud de La Salcette. Mis en suspicion à cause de son nom pendant ces temps troublés, il fut mis en réforme pendant trois ans. Le 23 septembre 1796, il devint chef d’État major général de l’armée des Alpes commandée par Championnet.

Le 18 brumaire an XII, il reçut le commandement de la subdivision du Calvados et de l’arrondissement de Grandville. Désigné de nouveau pour l’armée du Nord, il y restera jusqu’à sa dissolution le 1er février 1806 pour devenir major général de la 4e légion de la réserve de l’intérieur.

Le 29 avril 1809, il est affecté au corps d’observartion de l’Elbe.

Le 8 décembre 1809 destination de la 2e division du 8e corps de l’armée d’Espagne sous les ordres du général duc d’Abrantès. Peiné et contrarié de ce dernier déplacement, il adressa quelques observations au ministère de la guerre qui fut mal accueillie par l’Empereur et mit brutalement à la retraite le 3 janvier 1810.

Il repris du service le 3 juin 1814 et placé dans la disponibilité du cadre de l’état major général mais ne reçu aucun commandement.

Le 30 décembre 1818, à 30 ans de service, le roi lui accorda une retraite définitive avec le grade de lieutenant-général (1er novembre 1826, bulletin des lois 128 bis).

Il avait été créé Vicomte héréditaire par ordonnance royale du 3 février 1815. Lors de la création de l’ordre de la légion d’honneur, il avait été fait commandeur. Le 19 juillet 1814 Louis XVIII lui donna la croix de chevalier de saint Louis.

Le général de Vaufreland mourut à Paris du choléra le 30 avril 1832. Il repose dans la chapelle familiale dans la 36e division

Sources : Eléments de Recherches historiques § généalogiques par le Général de Montluisant (F. Ducloz, 1892).