Navigation







Révolution - Empire - Restauration

THIRY Nicolas Marin, baron (1770-1827)

28e division (3eme ligne, O, 33) Tombe disparue
vendredi 10 octobre 2008.
 

Général de l’Empire

Nicolas marin Thiry voit le jour en 1770. Militaire français, général baron de l’Empire.

Un des instructeurs de la compagnie de Lorquin était Marin Thiry. Rentré dans ses foyers sans avoir pu dépasser le rang de simple canonnier, il sut se faire valoir, dans cette troupe improvisée lorsqu’elle marcha, en septembre 1790, contre les régiments révoltés de la garnison de Nancy.

Bientôt, cédant à la nostalgie du métier, il reprenait du service au régiment de Royal-Liégeois, à Phalsbourg. Dès lors, sa carrière connut un rapide essor. Sergent-major au régiment devenu la 101e demi-brigade, il passait, le 9 novembre 1792, comme maréchal des logis chef aux Hussards Egalité qui formèrent le 14e chasseurs.

Peu après, il était nommé adjudant, puis, sous-lieutenant. Le 13 février 1793, il obtenait le grade de capitaine. Sa vocation s’était révélée en changeant d’arme : Marin Thiry était un sabreur.

A Quiberon, il tailla en pièces une colonne de quatre à cinq cents émigrés et mérita, pour cet exploit, l’arme d’honneur que la République décernait aux braves.

Il participa aux campagnes d’Angleterre, d’Italie, de l’Ouest. Il reçut un sabre d’honneur pour sa conduite en 1802. sous l’Empire, il fut promu chef d’escadron aux chasseurs à cheval de la garde impériale en 1805.

Il servit à la Grande armée en Autriche. Promu général il reçut la Légion d’Honneur au titre de commandant. Il fut fait baron de l’Empire.

A la Restauration, il fut promu maréchal de camp et chevalier de Saint Louis. Le général Thiry est décédé à Paris en 1827.

Sa tombe, dans la 28e division, a disparue. Sa dépouille se trouverait toujours à l’emplacement.

Sources : Les généraux de la Révolution et de l’Empire/ Les Gloires des armées de terre et de mer, charles Mulliè, Paris 1852, et divers

Gravures : col. particulière

Tableau : La bataille de Quiberon