Navigation







Révolution - Empire - Restauration - Monarchie de juillet

BOULNOIS Louis Jacques François, lieutenant général baron (1773-1833)

23eme division (9e ligne, Q, 18)
lundi 29 septembre 2008.
 

Lieutenant général

Le baron Louis Jacques François Boulnois (né le 10 mai 1773 à Sarcus dans l’Oise, mort le 10 janvier 1833 à Paris) est un militaire et noble du Premier Empire français.

Engagé dans le 5e bataillon de volontaires de l’Oise le 10 mai 1792. Capitaine commandant une compagnie franche au bataillon de Grandvilliers le 29 mars 1793, Commandant de place à Alençon en février 1795 : sa nomination n’ayant pas été ratifiée par le Comité de Salut Public, il rentra dans ses foyers.

Il reprit du service en l’an VII comme aide de camp du général Le Doyen, commandant de l’Armée des Alpes, puis du général Gardanne. Il eut un cheval tué sous lui à la bataille de Marengo et devint chef d’escadrons de hussards en 1800.

Membre de la Légion d’honneur à la création de l’Ordre, il est blessé en Pologne, et promu major au 9e Chasseurs en août 1807.

Il est nommé Chevalier de l’Empire (Lettre patente du 21 décembre 1808) puis général de brigade le 26 mars 1813, commandant d’une division provisoire de cavalerie pendant la campagne de France, il combattit à Fère-Champenoise. Il est fait Baron de l’Empire (selon un Décret Impérial du 26 février 1814).

Promu lieutenant général à la Restauration le 28 janvier 1815, il est envoyé à Corfou comme commissaire du roi pour la remise aux alliés de l’île, toujours en possession des Français.

Le général Boulnois est mis à la retraite le 25 avril 1816 et admis a faire valoir ses droits.

Son titre de Baron héréditaire est confirmé le 30 septembre 1830, avec règlement d’armoiries (« Parti d’azur à un lion rampant d’argent et de sinople à trois mésanges d’or à la champagne de gueules chargée d’une croix d’argent à cinq doubles branches, sans ruban, ni couronne, qui est de Chevalier Légionnaire »).

Une place porte son nom dans le quartier des Ternes dans le 17e arrondissement de Paris. « Elle a été classée en 1967 et doit son nom au Baron Louis Jacques François BOULNOIS, lieutenant général, qui a fait ouvrir cette voie sur sa propriété ».

Le général Boulnois repose dans la 23e division, sous un monument en état moyen.

Crédit photos : R. dufour Forrestier (APPL 2008)