Navigation







Peintres - Dessinateurs - Illustrateurs

REDOUTE Pierre Joseph (1759-1840)

28eme division (4eme ligne, P, 30)
jeudi 22 mai 2008.
 

Peintre et horticulteur

de la

reine Marie-Antoinette

Pierre-Joseph Redouté voit le jour à Saint-Hubert, le 10 juillet 1759. C’ est un peintre wallon et français célèbre pour ses peintures de fleurs à l’aquarelle, et plus particulièrement de roses. Il est surnommé « le Raphaël des fleurs ».

Il s’installe à Paris en 1782 aux côtés de son frère Antoine-Ferdinand Redouté. Il rencontre Charles Louis L’Héritier de Brutelle et René Desfontaines, qui l’orientent vers l’illustration botanique, discipline alors en plein essor. En 1787, il part étudier les plantes au Jardin botanique de Kew près de Londres.

En 1788, Redouté rentre à Paris où L’Héritier l’introduit à la cour de Versailles. La reine Marie-Antoinette devient sa protectrice. Redouté reçoit le titre de dessinateur et peintre du Cabinet de la Reine.

En 1792, c’est l’Académie des sciences qui l’emploie.

En 1798, Joséphine de Beauharnais devient sa protectrice et en fait, quelques années plus tard, son peintre officiel.

En 1809, Redouté enseigne la peinture à l’impératrice Marie-Louise.

En 1824, il donne des cours de dessins au Muséum national d’histoire naturelle. De nombreuses personnalités féminines de la royauté, notamment belge, suivent son enseignement.

Redouté a été capable de traverser, sans grand problème, les crises politiques successives, et de survivre aux différents régimes politiques. Il a collaboré avec les plus grands botanistes de son temps et a participé à près d’une cinquantaine d’ouvrages.

Jean Lechanteur écrit sous le titre La voie royale : continuité wallonne en France :

" Le premier artiste liégeois du XVIIIe siècle à Paris, Jean Duvivier marche sur la voie tracée par Warin, puisqu’il accède aux charges de graveur des médailles des rois Louis XIV (...) L’ascension de Grétry ne doit pas éclipser les brillants parcours de Gilles Demarteau, reçu à l’Académie en 1759, un an avant d’être nommé graveur de desseins du cabinet du roi et de Pierre-Joseph Redouté prouve la capacité de survivre aux changements de régime : dessinateur et peintre du cabinet de Marie-Antoinette, dessinateur de l’Académie des sciences, peintre de fleurs de l’impératrice Marie-Joséphine, professeur de l’impératrice Marie-Louise d’Autrice ..."

Pierre Joseph Redouté est également l’auteur d’illustrations de nombreux ouvrages et catalogues : Geraniologia (1787-1788), Plantes grasses (2 volumes, 1790), Traité des arbres et arbustes que l’on cultive en France, par Duhamel. Nouvelle édition, avec des figures, d’après les dessins de P. J. Redouté (7 volumes, 1800-1819) Les Liliacées (8 volumes, 1802-1816), Les Roses (3 volumes, 1817-1824), Choix des plus belles fleurs et de quelques branches des plus beaux fruits. Dédié à LL. AA. RR. les princesses Louise et Marie d’Orléans (1827) Catalogue de 486 liliacées et de 168 roses peintes par P.-J. Redouté (1829), Alphabet Flore (1835).

A titre posthume, en 1989 : Champignons du Luxembourg. Planches inédites de Pierre-Joseph Redouté (1759-1840). Manuscrit de Louis Marchand (1807-1843). Edité par le Ministère d’Etat. Commission gouvernementale pour la commémoration du 150e anniversaire de l’Indépendance du Grand-Duché de Luxembourg ; Musée national d’histoire naturelle ; Société des naturalistes luxembourgeois, 1989.

Pierre Joseph Redouté s’est éteint à Paris, le 19 juin 1840, il repose dans la 28e division.

Avant restauration

Aprés restauration

Illustrations : planches de fleurs, P.J. redouté

Portrait : P.J. Redouté par Boilly

Crédit photos : Annie_photos (APPL 2008)