Navigation







Sciences et Techniques

TISSANDIER Gaston (1843-1899)

27eme division (1ere ligne, R, 28)
dimanche 30 mars 2008.
 

Savant et aéronaute

Gaston Tissandier, nvoit le jour le 21 novembre 1843 à Paris. C’était un chimiste, météorologiste, aéronaute et éditeur français.

Gaston Tissandier prépara et accomplit avec son frère l’ascension de longue durée du ballon le Zénith, de Paris à Arcachon (Gironde), voyage qui eut lieu les 23 et 24 mars 1875.

Ce vol précéda de quelques jours à peine l’ascension du Zénith où, le 15 avril 1875, à 11h 35 min du matin, il accompagna les aéronautes Joseph Croce-Spinelli et Théodore Sivel lors de leur deuxième montée au delà de 7300 mètres d’altitude. La lettre de Paul Bert qui les avertissait de la nécessité d’emporter des réserves d’oxygène plus importantes ne leur parvint pas à temps. Les trois hommes s’étant évanouis, le "Zénith" s’écrasa au sol à Ciron dans l’Indre. Seul Tissandier, qui avait repris connaissance lors de la descente, échappa à la mort.

Gaston Tissandier fut également l’auteur de nombreux ouvrages : Eléments de Chimie. Paris 1870. L’Eau, Paris, Hachette 1867, La Houille, Paris, Hachette 1886. Histoire de mes ascensions récit de quarante voyages aériens (1868-1886), Paris, Maurice Dreyfous, éditeur, 1887 , En ballon ! Pendant le siège de Paris, Souvenirs d’un aéronaute. Paris 1871, Les Merveilles de la photographie, Paris, Hachette 1874, Histoire de la gravure typographique, 1875, Simples notions sur les ballons, 1876, Le Grand Ballon captif à vapeur de M. Henry Giffard, 1879, Les Martyrs de la science, Paris, Dreyfous 1879. Observations météorologiques en ballon, Résumé de 25 ascensions aérostatiques, Paris 1879. Les ballons dirigeables : Application de l’électricité à la navigation aerienne ; [Ouvrage accompagné de 35 fig. et de 4 pl. hors texte], Paris 1885. La photographie en ballon, avec une table, Paris 1886. Histoire des ballons et des aéronautes célèbres, Paris, H. Launette & C., 1890. La Tour Eiffel de 300 mètres : description du monument, sa construction, ses organes mécaniques, son but et son utilité. Avec une lettre autographie de G. Eiffel. Paris : Masson, 1889. Souvenirs et récits d’un aérostier militaire de l’Armée de la Loire, 1870-1871, Paris, Dreyfous, 1896. Bibliographie aéronautique : Catalogue de livres d’histoire, de science, de voyages et de fantaisie, traitant de la navigation aérienne ou des aérostats, Paris 1887.

Gaston Tissandier fut par ailleurs le fondateur, en 1873, de la revue la Nature, dont une partie de la collection (1873-1905) a été digitalisée et mise en ligne sur le Web par le Conservatoire national des arts et métiers.

Gaston Tissandier s’est éteint le 30 août 1899 à Paris, il repose dans la 27e division.