Navigation







Bibliophilie - Bibliothèque de l’APPL - Consultable

MARIEL Pierre, Guide pittoresque et occulte des cimetières parisiens, Editions La Table ronde, Paris, 1972

dimanche 11 septembre 2005.
 

Guide pittoresque et occulte des cimetières parisiens

Ce petit ovni paru en 1972 ne ressemble à aucun autre livre sur les cimetières. Il est divisé en trois parties : la première est une présentation globale et rapide des cimetières de Paris, la seconde est consacrée au Père-Lachaise tandis que la dernière l’est aux autres nécropoles de la ville. Il ne propose ni une promenade exhaustive des champs de repos, ni même une promenade subjective, à la manière des Cimetières de Paris de Dansel. Son objet est original : 45 notices consacrées à des personnages, des tombes ou des anecdotes souvent inédites sur les nécropoles parisiennes. Ainsi, une présentation est faite de personnalités qui ne sont pas les « standards » auxquels sont habitués nombre d’ouvrages : celle de Clotilde de Vaux, inspiratrice d’Auguste Comte, celle du philanthrope Edme Champion, le « Petit Manteau bleu », dont on cherche désormais en vain la tombe au Père-Lachaise, ou celle encore de l’ancien cimetière juif du XIXème arrondissement, si peu connu et pourtant si étonnant et anachronique...

Malgré un titre un peu racoleur, Pierre Mariel sait intéresser par des détails inédits et qui sortent des sentiers battus. Il traite de l’inhumation de Joseph Guillotin au Père-Lachaise (qu’il place bien dans la 19ème division). Il est également à ma connaissance le premier à mentionner l’existence du « culte de la fertilité » autour de la dépouille de Victor Noir, anecdote graveleuse qui eut tant de succès depuis.

Il semble que les sources qu’il ait utilisées soient solides et nombreuses, mais on ne peut que se lamenter qu’il ne les cite pas, fragilisant ainsi son propos. Certaines de ses notices s’apparentent à des faits divers intéressants, telle celle des « conspirateurs du Père-Lachaise » qu’il semble avoir trouvée dans un Petit Parisien de février 1938.

Un ouvrage original sortant des sentiers trop souvent rabattus, en mesure de combler les assoiffés d’anecdotes concernant les cimetières parisiens.