Navigation







Comédiens - Metteur en scène - Arts de la scène et de l’écran

KHORSAND Philippe (1948-2008)

23eme division (1ere ligne)
dimanche 16 mars 2008.
 

En régle générale, nous ne souhaitons pas publier d’article sur des personnages ou personnalités décédées trés recemment. Il faut laisser le temps faire son oeuvre et le deuil se dissiper...

Mais, Philippe Khorsand a beaucoup d’admirateurs et d’amis qui nous ont demandé ce petit article en forme d’hommage...

Une famille formidable...

Philippe Khorsand est un acteur français, né le 17 février 1948, et mort le 29 janvier 2008, des suites d’une longue maladie, à l’âge de 59 ans à l’hôpital Lariboisière à Paris. Fidèle comédien de Jean-Michel Ribes, il doit sa popularité à la série Palace, et à son rôle récurrent de Richard Matisse dans Une famille formidable, dont la dernière saison a été diffusée très peu de temps avant sa mort.

Il voit le jour dans le XVe arrondissement de Paris d’une mère française et de père iranien, Philippe Khorsand s’inscrit au cours Simon à l’âge de 15 ans. En 1966, il fait la connaissance de Jean-Michel Ribes avec qui il crée la compagnie de théâtre du Pallium et qui le fait débuter au théâtre la même année dans L’Alchimiste.

En 1971, il met en scène lui-même « Oh ! Calcutta » à l’Élysée Montmartre et reçoit son premier rôle au cinéma par Georges Lautner dans Laisse aller, c’est une valse.

Il joue en 1982 pour le petit écran dans la série télévisuelle Merci Bernard de Jean-Michel Ribes sur FR3. Il retrouve la même équipe six ans plus tard, dans Palace, diffusée en 1988 sur Canal+. Il y interprète « Gentil John », directeur de l’hôtel qui doit faire face à un client éternellement insatisfait.

Il parodiera dans les années 2000 ce rôle dans une publicité pour la compagnie d’assurance MAAF inspiré par la scène récurrente « Appelez-moi le directeur ! » auquel Marcel Philippot répond à la fin « Je l’aurai un jour... Je l’aurai ! » (ce dernier a tenu le deuxième rôle jusqu’en 2007, repris depuis par Laurent Gamelon et Daniel Prévost). Le 11 février 2008, la compagnie d’assurance rediffuse le spot avec Philippe Khorsand et Daniel Prévost. Un écran a été ajouté, à la fin, disant : « Merci Philippe... Au revoir, monsieur le directeur. »

Il poursuit en parallèle sa carrière théâtrale et cinématographique. Sur les planches, il interprète des rôles divers dans Le Mariage de Figaro (1980), Leocadia d’Anouilh (1984), La Cagnotte de Labiche (1988), La Mégère apprivoisée de Shakespeare (1992), Cyrano de Bergerac de Rostand (1997).

Il devient pensionnaire de la Comédie française de 1988 à 1989. Sur grand écran, on le voit chez Claude Zidi (Inspecteur la bavure, Attention ! Une femme peut en cacher une autre), Claude Lelouch (Edith et Marcel, Les Misérables en Javert, Hommes, femmes, mode d’emploi, Le courage d’aimer), Francis Veber (Les Compères), Gérard Oury (La Vengeance du serpent à plumes), Jean Poiret (Le Zèbre), Jacques Weber (Don Juan), Jean-Luc Godard (Soigne ta droite), Jean-Marie Poiré (Mes meilleurs copains), José Pinheiro (La Femme fardée)...

Il ne délaisse pas pour autant la télévision, participant à partir de 1992 à la saga Une famille formidable, où il interprète le rôle de Richard Matisse, présentateur télé, et à la série Soeur Thérèse.com, diffusée depuis 2002, dans le rôle de Jacky Roche, un méchant propriétaire foncier, au côté de Dominique Lavanant, interprète principale de la série. Il fait également des apparitions dans Marc et Sophie, Navarro, Maguy, Maigret et H[2].

Il meurt à 59 ans, juste après la fin de tournage de Musée haut, musée bas, du même Ribes, dont la sortie est prévue en octobre 2008. Ses obsèques ont eu lieu en l’église Saint-Roch de Paris le lundi 4 février 2008, suivies de son inhumation au cimetière du Père-Lachaise dans la 23e division.

Sources : Wikipédia et divers