Navigation







Sciences - Arts et Techniques

LOEBNITZ Jules (1836-1895)

82eme division (1ere ligne)
jeudi 13 mars 2008.
 

Jules Loebnitz a un descendant trés actif dans le souvenir de son ancêtre et de sa famille en la personne de M. André SILBA-LOEBNITZ. Grâce à cet homme charmant, nous pouvons vous faire partager des documents inédits sur la vie et l’oeuvre de ce céramiste de génie...

Vous trouverez dans cet article une lettre et trois photos aimablement communiquées par M. André SILBA-LOEBNITZ, qu’il nous soit permis de le remercier sincèrement de sa participation amicale.

Célèbre céramiste et faïencier

Jules Paul Loëbnitz voit le jour le 5 août 1836. Céramiste et faïencier de grand renom, il exposa à l’exposition universelle de 1878 et 1889, sur un stand resté célèbre.

En 1857 , Jules-Paul Loebnitz reprends la manufacture de faïence fondée en 1833 par Jean-Baptiste Pichenot . Elle sera rendue célèbre par la mise au point en 1840 d’un procédé de fabrication de faïence ingerçable permettant de reproduire des carreaux et des plaques de faïence de grandes dimensions sans risques de les voir se déformer sous l’action du gel .

La Faïencerie Loebnitz produit essentiellement des articles de chauffage tes que des poêles et des plaques pour cheminées . Dans les années 1860 , Jules-Paul Loebnitz décide de diversifier la production et de donner à la fabrique de nouvelles orientations . Il se lance alors dans la céramique architecturale et très vite il collabore avec des architectes prestigieux.

Il travaille avec l’architecte Félix Durban au Château de Blois où il réalise sur des dessins de Viollet le Duc des carreaux pour les sols , les cheminées et les salles de bain du château . L’exposition Universelle de 1878 est pour la maison Loebnitz l’occasion d’exprimer tout son talent .

Il remporte une médaille d’or pour une spectaculaire façade de 12 mètres de haut entièrement en terre cuite et faïence " La Porte des Beaux-arts ( dont les trois panneaux sont encore visible de nos jours sur la façade de l’ancienne manufacture ).

Les commandes vont alors se multiplier assisté de son fils Jules-Alphonse depuis 1880 il livre des décors des gares du Champs de Mars à Paris , de celle du Havre , du théâtre de Monte-Carlo et les carreaux de la coupole du monument de Jeanne d’Arc à Rouen.

Poële en faïence de Jules Loebnitz

On décide de construire de nouveux ateliers en 1880 . On confie cette réalisation à Paul Sédille l’architecte du Printemps . Après de nombreuses contributions aux différentes expositions universelles , la Faïencerie Loebnitz , unanimement reconnue pour la qualité de ses productions , peine à relever le défi de la mécanisation nécessaire , et doit faire face à une concurrence accrue . La manufacture ferme ses portes en 1935 .

Jules Loënitz s’est éteint en 1895, il repose dans la 82e division.

Lettre de M. SILBA-LOEBNITZ

Pardonnez-moi de vous importuner,mais je me devais de signaler qu’il y a des erreurs sur l’histoire de la famille Loebnitz .

-  ...Mon arrière grand’Père Jules Paul Loebnitz est né non pas en 1835... mais le 5 Août 1836,son Père se nommait Jean-Christophe Göttlob Loebnitz et sa Maman Anne-Adèle Cailleux ..( Elle même avait pour Père Pierre Denis Cailleux et pour Mère Jeanne Philippine Besancenot ). Mais hélas !.Pierre Denis Cailleux décède fort jeune,lui laissant deux enfants Anne-Adèle et Paul Cailleux.-. Leur maman Jeanne Philippine Cailleux (née Besancenot) épouse en seconde noce Mr Jean-Baptiste Alphonse Pichenot..... cette union fut de courte durée car il décéda au 5 rue des Trois Bornes Paris/75011.

Louise et Jules Alphonse Loebnitz

-  ...De cette union ils n’eurent pas d’enfant,de ce fait mon arrière grand’Père connu en France fut Pierre Denis Cailleux ou alors du coté de l’Allemagne car du côté de son Père étant né à Ièna.-. Jean-Christophe Göttlob Loebnitz ou Löbnitz qui était fort amoureux de Anne-Adèle Cailleux qu’il demanda la nationalité Française, c’est pour cela que nous sommes Français.-.

Voilà la stricte vérité. Mon arrière grand’Père Jules Paul Loebnitz ou Löbnitz est décédé au 4 rue Pierre Levée à Paris(75011),dans mon ancien appartement du premier étage porte gauche.

-  . Je peux lever le voile,il est décédé suite à un cancer de la vésicule le 20 Octobre 1895 à l’âge de 59 ans ; c’est mon grand Père Jules Alphonse Loebnitz ou Löbnitz qui succéda à son Père.

-  .Pour ma part,j’ai eu la chance de croiser mon grand’Père car je lui dois beaucoup.-.....J’ai remarqué que le nom de ma famille est souvent cité et je ne pense pas qu’il aurait apprécié cet abus, même un livre a été réalisé et je l’ai appris fortuitement,cela me navre !

Avant de quitter mon Paris, j’ai vidé le Magasin ou était encore exposé bien des oeuvres de ma Famille Loebnitz.-..

Ma mère Marie Caroline Loebnitz est décédée dans mes bras le 12 Juillet 1971 rue Pierre Levée au 4 bien sûr de la même maladie que son grand’Père Jules Paul Loebnitz ou Löbnitz.

-  .En ce qui concerne le texte que j’ai lu sur l’ordinateur,je ne puis accepter que Mr Jean Baptiste Pichenot soit considéré comme son grand’Père,car c’est une erreur grossière !. en plus l’année de sa naissance, sachant que vous pouvez le savoir par le Conservatoire du Cimetière du Père Lachaise ou sur la tombe Loebnitz dans la 82 éme division.-...

En vous remerciant par avance pour votre compréhension en plus j’aime ce qui est précis.

-  .Si vous souhaitez d’autres renseignements,je reste à votre disposition.-.

Veuillez croire Mr le Président de L’APPL à mon amical respect André Silba-Loebnitz

Crédit photos : André SILBA-LOEBNITZ (Col. particulière - Tous droits réservés) (APPL 2009)