Navigation







Bibliophilie - Bibliothèque de l’APPL - Non consultable

Le CIMETIERE MUSULMAN DE BOBIGNY, par Marie Ange d’ADLER, ED. Autrement, Paris 2008

mardi 19 février 2008.
 

Le cimetière musulman de Bobigny, par Marie Ange d’Adler, éditions Autrement, Paris 2008

Lieu d’histoire et de mémoire, le cimetière musulman de Bobigny, dans la banlieue nord de Paris, est l’unique cimetière musulman de France. Il est inauguré en 1937 dans l’ancien département de la Seine, onze ans après la création de la mosquée de Paris.

Inscrit dans une suite de gestes qui affirment la puissance de l’empire colonial, le cimetière ouvre ses portes quand le fleuron de cet empire, l’Algérie, traverse une crise économique, sociale, politique et religieuse augurant la lutte pour l’indépendance.

Il mérite aujourd’hui une visite historique car il témoigne d’un pan de notre histoire. Ces milliers de tombes marquées de l’étoile et du croissant sont le signe du déracinement et de la transplantation de milliers de personnes et de familles.

Parmi elles, Marie-Ange d’Adler a retracé la vie de soldats musulmans morts sur les champs de batailles pendant le Seconde Guerre mondiale. Elle a rencontré les descendants des Zeroug, une famille pionnière, originaire d’une oasis algérienne, arrivée en France dès 1937, déchirée par la guerre d’Algérie, implantée aujourd’hui sur les deux rives de la Méditerranée. Le récit, accompagné de près de trente photos, redonne vie à ces destins.

Découvrir l’histoire de cet endroit singulier, c’est aussi prendre conscience d’une réalité nouvelle. Pendant des décennies, la plupart des familles musulmanes ont renvoyé les corps des défunts dans leur pays d’origine. Aujourd’hui, les jeunes Français issus de l’immigration veulent enterrer leurs parents dans le pays où ils ont pris racine. L’apparition de carrés musulmans dans les cimetières est signe de leur intégration.

A propos de l’auteur :

Marie-Ange d’Adler est journaliste. Elle a participé à la création du Matin de Paris et travaillé à L’Evénement du jeudi. Elle a publié avec Marcel Teulade Les sorciers de la vie (Gallimard) à la suite d’une série de films documentaires diffusés par France 2. Depuis quelques années, elle partage son activité entre l’enseignement et des travaux sur les migrants.

Sources et crédit photos : ED. Autrement et divers (APPL 2008)