Navigation







Révolution - Empire - Restauration

BREGUET Abraham Louis (1747-1823)

11eme division (11e ligne, W, 21)
lundi 18 février 2008.
 

Savant horloger

Abraham-Louis BREGUET voit le jour en 1747 en suisse.

C’est un des plus célèbres horlogers de tous les temps. Né en Suisse, il est néanmoins considéré comme un horloger français car c’est en France qu’il a fait toute sa carrière.

Horloger de la Marine française, membre de l’Académie des Sciences, ses ouvrages se distinguent par la perfection de leur exécution, leur originalité et leur élégance fonctionnelle.

Il est l’auteur d’un très grand nombre d’inventions qui ont porté l’horlogerie au plus haut niveau de perfection.

Il arrive à Versailles à l’âge de 15 ans en 1762 pour y être apprenti. En 1771, il invente un système de remontoir et de mise à l’heure " au pendant ".

Plusieurs horlogers prendront des brevets à ce sujet au XIXe, mais ce système ne s’imposera qu’à la fin du siècle (la fabrication des montres à clef s’arrêtera vers 1890-1900).

Il s’installe à son compte dans l’île de la Cité en 1775. Il invente le spiral "Breguet", le tourbillon, le pare-choc, le calendrier perpétuel, le mécanisme à double-barillet et le chronomètre à doubles secondes. Il a créé les pendules sympathiques qui remontent et mettent à l’heure une montre posée sur un berceau placés au dessus d’elles.

Il est nommé horloger de la Marine royale en 1815. Abraham Louis Bréguet s’est éteint en 1823 à Paris, il repose dans la 11e division. Sa sépulture est ornée d’un buste en bronze.

Reposent également dans la même chapelle le physicien Antoine Bréguet (1851-1882),et Louis Bréguet (1803-1883), physicien, horloger, membre de l’Académie des sciences, on lui doit d’importants travaux sur le télégraphe électrique, le téléphone mobile (déjà), le téléphone à cadran. Il créa le premier modèle de bobine à induction.