Navigation







Révolution - Empire - Restauration

THOUIN André (1747-1824)

11eme division (10e ligne, X, 21)
jeudi 31 janvier 2008.
 

Naturaliste et botaniste

André Thouin, né à Paris le 10 février 1747. C’est un botaniste et agronome français.

Fils de Jean-André Thouin ( ?-1764), jardinier en chef du Jardin du roi, et frère du paysagiste Gabriel Thouin (1747-1829), André apprend la botanique auprès de Bernard de Jussieu (1699-1777). Son père meurt alors qu’il a dix-sept ans.

Buffon (1707-1788) lui offre alors la place de son père. Il collabore à l’Encyclopédie et entre à l’Académie des sciences en 1786.

Il participe activement à la Révolution et occupe différents postes dans l’administration qui se met en place. Il fait l’inventaire, avec René Desfontaines (1750-1831), des jardins botaniques des environs de Paris possédé par les nobles et autres dignitaires déchus.

En 1793, la chaire d’Agriculture et culture des jardins, des arbres fruitiers et des bois du nouveau Muséum national d’histoire naturelle lui est attribuée.

En 1794, il suit les armées aux Pays-Bas où il est chargé, avec Barthélemy Faujas de Saint-Fond (1741-1819), de récupérer des collections. Il a la même mission, en 1796, lors de la campagne d’Italie de Bonaparte.

Son œuvre dans le domaine de l’agronomie est particulièrement importante et il milite pour l’amélioration des cultures par la sélection des graines et de meilleures techniques de greffage. Il faut citer parmi ses ouvrages d’agronomie :

Description de l’École d’agriculture pratique du Muséum d’histoire naturelle (1814), Manuel d’arboriculture. Manuel illustré de la culture, de la taille et de la greffe des arbres fruitiers. Monographie des greffes, ou Description technique des diverses sortes de greffes employées pour la multiplication des végétaux (1821). Cours de culture et de naturalisation des végétaux (1827). Il fait aussi paraître en 1824 un manuel d’Instruction pour les voyageurs et pour les employés dans les colonies sur la manière de recueillir, de conserver et d’envoyer les objets d’histoire naturelle, rédigée... par l’administration du Muséum royal d’histoire naturelle.

Georges Cuvier (1769-1832) pronocera son éloge devant l’Institut. André Thouin s’est éteint à Paris le 27 octobre 1824, il repose dans la 11e division.