Navigation







Révolution - Empire - Restauration

CHAGOT Jean François (1750-1826)

41eme division (2e ligne, M, 29)
lundi 28 janvier 2008.
 

Ancien propriétaire des fonderies

de

Monceau les Mines

Jean François Chagot voit le jour en 1750.

Le Monceau, doit tout au charbon. Sans lui, il ne serait pas. L’histoire de Montceau-les-Mines est tellement liée à celle de la Société des Mines, que raconter l’histoire de l’une, c’est en même temps, faire l’histoire de l’autre » disait le Docteur L. Laroche.

En effet, Montceau est né grâce au charbon et à la volonté d’une famille : les Chagot

En 1818, une famille parisienne, les Chagot, appartenant à la bourgeoisie d’affaires décide d’exploiter les richesses de Montceau et du Creusot

C’est à partir de ce moment, que va commencer la naissance de Montceau

1818 : Jean-François Chagot acquiert Le Creusot et Blanzy 1826 : Jean-François Chagot vend Le Creusot et garde ses droits sur Blanzy 1833 : son fils Jules Chagot fonde la première société minière, c’est le commencement d’une exploitation sérieuse 1856 : en raison de la réussite de cette industrie, l’accroissement démographique incite les responsables à transformer le lieu-dit en commune le 24 juin 1856.

Le premier Maire est Léonce Chagot, avec un territoire de 1669 hectares pris sur les communes de Blanzy, Saint-Vallier, Saint-Bérain-sous-Sanvignes et Sanvignes.

La population est alors de 1 300 habitants. D’abord dépendant du canton de Mont Saint Vincent, Montceau-les-Mines devient lui-même canton en 1873. Il compte à ce moment-là 8 500 habitants pour passer à 28 779 habitants en 1901.

De 1858 à 1861 : Construction de l’Eglise ouverte au culte en 1862

1861 : Montceau est relié à Chagny par chemin de fer. en 1870, la ligne est prolongée jusqu’à Moulins De 1875 à 1877 : construction de la Mairie (sise précédemment en un immeuble rue Docteur Jeannin (anciennement rue Sainte Hélène)

A côté de l’exploitation houillère, la Compagnie des Mines installe très vite des industries d’appoint : cartonnerie, tissage, verrerie, tuilerie, textile, bonneteries et plus tard chaussures.

La famille Chagot quittera Montceau vers 1900 à la suite d’importants mouvements sociaux. Raccourcis

Jean François Chagot est décédé en 1826 à Paris, il repose dans la 41e division sous un monument en fonte, d’une couleur originale. A l’origine, un buste en pierre ornait cette sépulture (J. Moiroux, Paris 1909).

Sources : J. Moiroux, Paris 1909 - Eco musée de Monceau les Mines et divers.

Crédit photos : Portrait de Jules Chagot, Eco Musée de Monceau les Mines.

Sépulture de J.F Chagot : Annie-photo (APPL 2008) Tous droits réservés.