Navigation







Révolution et Empire

DECRES Denis, amiral (1761-1820)

39ème division
mardi 30 août 2005.
 

Amiral, ministre de la Marine

L’amiral Denis Decrés est né le 18 juin 1761 d’un père officier de cavalerie. En 1779, il devient aspirant-garde de la Marine. En 1793, il est fait capitaine de vaisseau. Mais, une fois arrivé à Lorient en février 1794, il est destitué conformément au décrèt qui interdit l’armée aux nobles.

Il est promu chef de division en mars 1797 et contre-Amiral en avril 1798. Il est choisi par Bonaparte pour commander les frégates de Brueys pendant l’expédition d’Egypte où il assiste à la bataille d’Aboukir. Fait prisonnier, il rencontre l’amiral Nelson. Il est échangé en août 1800, il devient alors préfet maritime de Lorient puis est pressenti par le Premier Consul pour devenir ministre de la Marine le 2 octobre 1801.

Il a de fortes capacités mais, d’une méfiance maladive, il s’entoure très mal de personnages qui sont loin de le valoir, ce qui nuit à son ministère. Il seconde l’Empereur à maintes reprises. Les colonies françaises chutent et entrainent alors son échec.

Il est inspecteur-général des côtes de la Méditerranée, grand-aigle de la Légion d’Honneur, grand-officier de l’Empire. Il est fait chevalier de Saint-Louis à la Restauration. Il est vice-amiral le 30 mai 1804 et est fait duc en avril 1813. Il reste ministre jusqu’en 1814. Tout au long de sa vie, il organisa une solide administration marine.

Il meurt à Paris le 7 décembre 1820 à la suite d’une tentative d’assassinat par son valet de chambre Tasca.

Son tombeau, magnifique, est l’œuvre du sculpteur Louis-Parfait Merlieux (1796-1855). Il se compose de quatre victoires en pierre aux angles du sarcophage orné de bas-reliefs en pierre : les armoiries, le sabre d’honneur remis par Napoléon le 2 mars 1801, le combat du Guillaume Tell devant Malte le 30 mars 1800 (sur le côté). La remorque portée au Glorieux, lors du combat du 12 avril 1783 (autre côté) épisode de la guerre d’Indépendance américaine.