Navigation







Ecrivains - Romanciers - Littérateurs - Traducteurs

QUATREMERE Marc Etienne (1782-1857)

32eme division (3e ligne, S, 36)
samedi 8 décembre 2007.
 

Orientaliste

Étienne Marc Quatremère voit le jour en 1782 à Paris. Ce fut un grand orientaliste français.

Fils de Marc-Étienne Quatremère, un échevin de Paris guillotiné en 1793, sous la Terreur, il devint membre de l’Académie des inscriptions à partir de 1815.

Il fut nommé professeur d’hébreu et de syriaque au Collège de France en 1819, et, à la mort de Silvestre de Sacy, son maître, il le remplaça comme professeur de persan à l’École des langues orientales en 1838.

Ce fut également un auteur prolifique,on lui doit entre autre : Des recherches sur la langue copte, sur l’histoire et la géographie de l’Égypte antique, publiées en 1808,

des lexiques de diverses langues orientales,

une traduction de l’Histoire des Mongols de Perse, de Rashid al-Din (1836),

ainsi qu’une traduction de l’Histoire des Sultans mamelouks de l’Égypte, d’Ahmad al-Maqrîzî (1837-1845) ;

la publication du texte des Prolégomènes d’Ibn-Khaldoun, 1852,

un mémoire sur les Nabathéens (1855),

un mémoire sur le Périple d’Hannon (1857).

Quatremère était renommé pour sa mémoire prodigieuse et son érudition. Ce fut un des esprits les plus brillants de son époque. Il est bien injustement oublié de nos jours.

Il avait formé une riche bibliothèque orientale qui, après sa mort, a été achetée par le roi de Bavière.

Etienne Quatremère s’est éteint en 1857 à Paris. Il repose dans la 32e division.

Sources : Wikipédia et divers

Illustration : Etienne Quatremère et sa famille, par Louis Nicolas Lépicié (Musée du Louvre, Paris)

(APPL 2016)