Navigation







Peintre - Sculpteur - Ecrivain

SAINT EXUPERY Consuelo, comtesse de (1901-1979)

89eme division
samedi 24 novembre 2007.
 

Ecrivain,peintre et sculpteur

veuve de l’aviateur

Antoine de Saint-Exupéry

Consuelo Suncin Sandoval voit le jour le 10 avril 1901 en Amérique Centrale à Arménia, une petite ville d’El Salvador. Son père est militaire et sa famille possède une exploitation de café.

La jeune Consuelo poursuit des études d’art à San Francisco ainsi qu’à l’Université de Mexico et à l’Académie des Beaux-Arts de San Fernando.

Dans les années 20, elle s’installe à Paris afin d’étudier le français et c’est là, vers 1924, que le peintre Van Dongen lui présentera celui qui deviendra son époux, Enrique Gomez Carrillo, écrivain, correspondant de presse à Paris, consul de la République Argentine en France.

Deux années après le décès d’Enrique Gomez Carrillo en 1927, en compagnie d’un groupe d’écrivains français, elle part en Argentine à l’invitation de son Président de la République, Monsieur lrigoyen.

C’est en 1930, dans les salons de l’Alliance française, à Buenos Aires, que Benjamin Crémieux lui présente le chef d’escale de la Compagnie Aéropostale Argentina, Antoine de Saint Exupéry, qu’elle séduit aussitôt par sa personnalité de feu. De retour en France, le couple se mariera le 22 avril 1931 à la mairie de Nice puis religieusement à Agay le 23 avril 1931.

Malgré la vie tumultueuse qu’elle est obligée de mener avec son mari aviateur, elle noue des relations amicales avec le groupe des peintres surréalistes : Marcel Duchamp, Oscar Dominguez, Balthus, André Breton, André Derain, ce qui influencera beaucoup sa peinture.

Pendant la dernière guerre mondiale, elle se réfugie à Oppède dans le Lubéron avec un groupe d’étudiants des Beaux-Arts, tandis que Saint Exupéry part pour New York. Ce groupe, dirigé par le futur grand architecte Bernard Zehrfuss, organise un réseau de résistance tout en continuant à faire des projets d’architecture pour le futur.

En souvenir de cette période, elle publiera à New York, chez l’éditeur Brentano’s, un livre en anglais et en français intitulé : Oppède. Ce livre sera publié ensuite chez Gallimard. A la demande de Saint Exupéry, elle le rejoint à New York où ils mèneront tous deux une vie mondaine et artistique commune mais de plus en plus troublée par le désir violent de Saint Exupéry de rejoindre son unité.

En 1944, à la disparition de l’écrivain-pilote qui venait à peine de terminer son chef-d’œuvre, Le Petit Prince, dans lequel sa femme est représentée sous la forme de la Rose, elle reste à New York et continue à espérer son retour tout en lui écrivant des lettres chaque dimanche.

En 1945, à la fin de la guerre, elle quitte les Etats-Unis pour s’installer en France où elle vit à Paris et à Grasse. Elle fréquente alors Salvador Dali et Picasso et durant toutes ces années, sa carrière de sculpteur et de peintre s’affirme.

Elle passe aussi beaucoup de temps à perpétuer la mémoire de son mari. En qualité de Comtesse Antoine de Saint Exupéry, veuve du grand écrivain tombé mort pour la France, elle assiste aux commémorations, aux inaugurations, aux célébrations.

Consuelo de Saint-Exupéry s’est éteinte en mai 1979 à Grasse, elle est inhumée dans la 89e division, auprés de son premier mari Enriqué Gomez Carrillo. A ce jour, la dépouille mortelle d’Antoine de Saint-Exupéry n’a jamais été retrouvée avec certitude.

Sources : D’aprés Martinez Fructuodo, Biographie de Consuelo de St Exupéry (2004).

Biographie de Consuelo

Sources complementaires Thierry Engels (APPL 2017)

Revue des Arts-Paris 1980 et divers