Navigation







Peintres - Dessinateurs - Illustrateurs - Décorateurs

FLANDRIN Hippolyte (1809-1864)

57eme division (2e ligne, AB, 14)
mardi 20 novembre 2007.
 

Peintre d’histoire

Jean Hippolyte Flandrin, voit le jour à Lyon le 23 mars 1809. était un peintre français.

Élève de Dominique Ingres, son travail se situe à la charnière du néo-classicisme et du style académique.

Il se livra d’abord à la peinture historique, et composa, plusieurs œuvres remarquables :

St-Clair guérissant tes aveugles, Euripide écrivant ses tragédies, Dante dans le cercle des envieux, le Christ et les petits enfants, Saintt-Louis dictant ses commandements, Saint-Louis prenant la croix pour la deuxième fois, Mater Dolorosa, Jeune homme au bord de la mer, Jeune homme nu assis. Oeuvres plus contemporaines : Napoléon législateur, Napoléon III, etc.

Il exécuta les peintures murales de Saint-Germain-des-Prés et de Saint-Vincent-de-Paul à Paris, etc., et y fît preuve, comme peintre, d’un sentiment religieux très élevé.

En 1856, Hippolyte Flandrin devient membre de l’Académie des Beaux-Arts. En 1863, sa santé, déja fragile, décline, et brutalement aggravée par un rude labeur, le pousse à retourner en Italie, où il meurt de la variole.

Hippolyte Flandrin s’est éteint à Rome le 21 mars 1864. Il repose dans la 57e division.

Sa sépulture est ornée d’un buste oeuvre de Oudiné.

Son Éloge a été lu à l’Académie des Beaux-Arts par Charles Ernest Beulé (1864).

Sources : « Hippolyte Flandrin », dans Marie-Nicolas Bouillet et Alexis Chassang (dir.), Dictionnaire universel d’histoire et de géographie, 1878.

Exposition Paul et Hippolyte Flandrin, Nantes 2007.