Navigation







Révolution - Empire - Restauration

FAGET DE BAURE Jacques, baron (1755-1817)

10eme division (4e ligne, Y, 18)
mardi 20 novembre 2007.
 

Historien et magistrat

Jacques-Joseph Faget de Baure est un homme politique et un historien français, qui a vu le jour le 30 octobre 1755 à Orthez dans les Pyrénées-Atlantiques

Issu d’une vieille famille de robe, Jacques Faget de Baure se distingua par sa précocité, achevant sa philosophie au collège de Juilly à 14 ans. Il fut un talentueux avocat général au Parlement de Navarre dès l’âge de 19 ans. Fin lettré (il pratiquait le grec avec une étonnante facilité) , il se consacra à l’histoire du Béarn et rédigea un essai historique à partir de documents inédits.

La Révolution interrompit sa carrière et il fut emprisonné pendant la Terreur.

En 1809, Napoléon le nomma rapporteur du conseil contentieux de sa maison. L’année suivante, Jacques Faget de Baure fut élu député des Basses-Pyrénées au Corps législatif.

En 1811, il devint président à la cour impériale à Paris et chevalier de la Légion d’honneur. Après avoir servi l’Empire, il se rallia aux Bourbons.

Il fut élu député des Basses-Pyrénées le 22 août 1815 puis le 4 octobre 1816 et soutint la majorité ministérielle à la Chambre.

Il est également l’auteur de plusieurs ouvrages : Histoire du Canal de Languedoc, Paris, imp. de Crapelet, 1805. Ouvrage rédigé à la demande des héritiers de Pierre-Paul Riquet pour rétablir ce dernier comme l’incontestable inventeur du Canal du Midi, en réponse à une Histoire du Canal du Midi (1800) écrite par le général Antoine François Andréossy, qui tendait à démontrer que son ancêtre François Andréossy, collaborateur de Riquet, était l’inventeur du projet. Essais historiques sur le Béarn, Paris, Denugon, Eymery, 1818. Le manuscrit de ces Essais fut brûlé sous la Terreur, lors de l’emprisonnement de son auteur et de la confiscation de ses papiers. Mais son ami le baron de Laussat en avait fait une copie. Après la mort de Faget de Baure, sa veuve fit publier cet ouvrage et chargea son beau-frère, le comte Daru, d’en surveiller l’édition.

Jacques Faget de Baure est décédé le 30 décembre 1817 à Paris.il repose dans la 10e division.

Sources : Biographies des grands hommes de la france, Charles Mulliè.Paris.