Navigation







Cinéma - Théâtre - Arts de la scène

LEGITIMUS Darling (1907-1999)

87eme division (columbarium)
mardi 16 octobre 2007.
 
C’est à peine si les médias ont rapporté le décès de cette grande dame du cinéma et du théâtre. Douée d’un talent prodigieux, nous lui rendons aujourd’hui cet hommage...

Grande comédienne martiniquaise

Née Marie Paruta, Darling Légitimus voit le jour le 21 décembre 1907,au lieu dit Le Carbet.

Cette comédienne française d’origine martiniquaise, longtemps doyenne des artistes noirs francophones, débuta sa carrière à l’âge de seize ans dans la Revue nègre aux côtés de Joséphine Baker.

Elle est la mère de Gésip Légitimus, artiste complet et talentueux,et Producteur d’émission de télévision dès la fin de l’année 60 , et de Théo Légitimus, Comédien, père de Pascal Légitimus,le plus célèbre des trois "Inconnus".

La jeune Marie est élevée à Caracas (Venezuela) dès sa plus tendre enfance.Elle s’installe ensuite à Paris où elle démarre sa carrière à l’âge de seize ans. Longtemps connue sous le nom de Miss Darling, elle choisira le nom d’artiste Darling Légitimus.

Darling Légitimus a dansé dans la Revue nègre de Joséphine Baker et posé pour Picasso et le sculpteur Paul Belmondo. Elle a joué des pièces de Jean Genet (Les Nègres) et d’Aimé Césaire.

Au cinéma, elle fut dirigée notamment par Raymond Rouleau dans Les Sorcières de Salem (aux côtés de Simone Signoret et d’Yves Montand) et Le Salaire de la peur, de Henri-Georges Clouzot avec Sacha Guitry, Jean-Claude Brialy, Bernardo Bertolucci. Elle a côtoyé une pléiade d’illustres comédiens dont Arletty, Fernandel et Pierre Brasseur, et a participé à plusieurs productions de l’ORTF dont le téléfilm de Jean-Christophe Averty (Les Verts Pâturages).

Sur scène, à partir de 1923, elle a interprété au théâtre et au cinéma une centaine de rôles, avant d’obtenir, à 76 ans en 1983 le Lion d’or d’interprétation féminine de la Mostra de Venise, pour son rôle dans Rue cases nègres, réalisé par sa jeune compatriote martiniquaise Euzhan Palcy.

Pour le cinéma elle a tourné : Bouboule Ier, roi nègre (1933), Les Perles de la couronne (1937), Un ami viendra ce soir (1946), Le Bateau à soupe (1947), Les Trois cousines (1947), Casimir (film) (1950), Le Chemin de Damas(1952), Le Salaire de la peur, (1953), Tourbillon (film) (1953), Le Grand Jeu, (1954), Napoléon (1955), Le Port du désir (1955), Un missionnaire (1955), Les Sorcières de Salem (1957), Comment qu’elle est ! (1960), La poupée (1962), Le Feu follet (1963), Le Cri du cormoran le soir au-dessus des jonques, (1970),Églantine (film) (1971), Boulevard du rhum (1971), Le Dernier Tango à Paris,(1972), USA) La Dernière bourrée à Paris (1973), Les vécés étaient fermés de l’intérieur (1976) ; O Madiana (1979),La Bande du Rex (1980), 5 % de risques (1980), Rue cases nègres (1983).

Darling Légitimus a tourné aussi pour la télévision (Les Verts paturages (1964), et a joué au théâtre dans de nombreuses pièces (Vous ne l’emporterez pas avec vous (1978), Une saison au Congo (1967)..

Elle est morte le 7 décembre 1999 au Kremlin-Bicêtre (Val-de-Marne), près de Paris, sans que ne lui soit plus proposé aucun rôle depuis celui si méritoire de man Tinedans le film Cases négres. Darling Légitimus repose dans le columbarium du Père Lachaise, case n° 16411.