Navigation







Poétes - Ecrivains - Romanciers - Littérateurs

DUMOULIN LE KEUCHE Edmond Luc, chevalier (1906-1970)

8eme division
dimanche 22 avril 2007.
 

Aide-de-camp du roi des belges

et

Poéte épique

Curieuse sépulture de la 8e division, que celle de ce personnage représenté de façon gisant du moyen-age.

Dans les années soixante dix, le nom de Edmond Luc Dumoulin Le Keuche était porté sur les plans que distribuaient alors les gardiens à tout visiteur friand de renseignement.

Ces plans, aujourd’hui recherchés, étaient imprimés par un artisan proche du Père Lachaise. Le nom de cet homme y était inscrit sur la demande expresse de son épouse.

Nous savons peu de choses de E-L Dumoulin Le Keuche. Quelques recherches effectuées çà et là nous rapportent qu’il fut aide de camp du Roi Léopold III, roi des belges. Il aurait pendant le second conflit mondial, permis le sauvetage de beaucoup d’opposants au régime nazi-fasciste (juifs, religieux, tziganes et autres résistants).

De même, il aurait contribué à assurer le salut du roi Léopold III en l’aidant à fuir en Suisse.

Quand à son oeuvre littéraire ou poétique, nous n’en savons pas plus... Si vous possédez des informations sur ce personnage, n’hésitez pas à nous les communiquer.

Qui était Edmond Luc Dumoulin le Keuche ?

Il y a peu de temps, nous avons reçu de la part de Michel-Alexandre De G., un courrier en provenance de Finlande, nous communiquant un document concernant ce personnage méconnu qu’était Edmond Luc Dumoulin le Keuche.

Régis Forrestier

Découvert sur un vieux LP vinyl, intitulé Les Chants d’argile, poèmes d’Edmond Luc Dumoulin le Keuche, dits par Jean-Louis Jemma de la Comédie Française, un petit texte informatif nous en dit plus sur ce poète...

"Aprés une longue carrière scientifique dans les laboratoires des Gaz de combat de l’armée Belge, puis à l’Université de Liège, Edmond Luc Dumoulin Le Keuche, vient à la poésie en 1957. Il publie son premier ouvrage Vins rouges, Vins blancs, Vins bleus, Vins Français, Vins heureux, qui remporte le Premier Prix international de Poésie Française.

Quelques mois plus tard, il entrait à l’Académie d’Alsace, point de départ de sa vie littéraire. Peu à peu, l’homme de lettre tua l’homme de science, il quitta son laboratoire pour se consacrer à ses écrits. Il fut particulièrement inspiré par les grands problèmes de notre époque : l’atome, les dangers de notre civilisation et la destruction du monde. Il était hanté par sa volonté de voir se faire l’Europe, c’est pourquoi, dès la parution de son manifeste L’Oiseau inquiet, il fut surnommé Le Chantre de l’Europe.

Aprés une longue série de poémes pleins de philosophie, il voulut rendre à sa terre natale un hommage pensé en écrivant Dulcis Gallia Belgica.

Il ne quittait Paris que pour son château de Sainval, prés de liège, où il venait se rapprocher de la nature.

A la fin de sa vie, il se tourna plus intensément vers Dieu, ses deux deniers livres titrent Le Vents des Croix et Eternel génie du Christianisme.

Il mourut subitement en Belgique, le 19 mai 1970 à l’âge de 64 ans. Un an aprés sa mort, son corps fut transporté en France, des funérailles solennelles lui furent célébrées en la cathédrale Notre-Dame de Paris avant qu’il ne repose à jamais au cimetière musée du Père Lachaise dans la division des poétes romantiques."

La comtesse Fernande Dumoulin-Le-Keuche (1911-1993) femme de coeur et d’esprit, repose avec son époux. Elle fut, il y a quelques années, demanderesse auprès des concepteurs de l’ancien plan du Père-Lachaise de l’inscription du nom du poéte...