Navigation







Révolution - 1er Empire - Restauration - Monarchie de juillet

SERCEY Pierre César Charles, de (1753-1836)

4eme division
samedi 7 avril 2007.
 

Vice amiral et Pair de France

Pierre César Charles de Sercey, voit le 26 avril 1753 au château du Jeu, paroisse de La Comelle-sous-Beuvray diocèse d’Autun.

Chevalier puis marquis de Sercey. Fils de messire Jean Jacques de Sercey comte du Jeu et de dame Marie Marguerite Duvrest.

Entré à treize ans dans la marine, il avait été garde marine à Brest, le 1er février 1770. Il continue à servir sous la Révolution. Dénoncé au Comité révolutionnaire, il est arrêté pendant la Terreur. Libéré après thermidor, son commandement lui sera rendu.

Depuis 1796, le commandant des forces navales françaises dans l’océan Indien était le contre-amiral de Sercey dont les bâtiments étaient basés sur l’île de France (île Maurice). Il disposait de 7 frégates : la Forte, la Seine, la Cybèle, la Vertu, la Régénérée, la Prudente, et la Preneuse.

En octobre de cette année-là, l’escadre française était à Batavia ou l’amiral français était allé négocier avec la régence de l’île un traité pour approvisionner l’île de France en riz. Sur le chemin du retour, le 23 janvier 1797, après avoir franchi le détroit de Bali, les bâtiments français laissèrent malheureusement échapper un important convoi britannique de la Compagnie des Indes et, au début du mois de mars, ils étaient de nouveau à l’île de France.

Sur les instructions reçues de France et qui lui prescrivaient, sous le couvert d’un secours à apporter aux Hollandais, de débarquer des troupes à Batavia et de s’installer dans le pays pour soulever les indigènes contre la Hollande et favoriser, grâce aux idées révolutionnaires, une implantation de notre influence, l’amiral de Sercey appareilla de nouveau pour Batavia à la fin de l’été 1797. Il débarqua environ mille hommes de troupe accompagnés de deux commissaires du peuple chargés de répandre les idées nouvelles et retourna peu après à l’île de France.

A son arrivée, l’amiral de Sercey trouva deux ambassadeurs de Tippo-Saïb, roi de Mysore en Inde et qui, fidèle allié de la France, continuait la lutte contre les Anglais, malgré les revers et la capitulation de Lally-Tollendal à Pondichéry en 1761.

Il avait été nommé contre-amiral le 1er janvier 1793,

Vice-amiral le 28 mai 1814,

Grand’croix de la Légion d’honneur

Grand croix de Saint-Louis le 30 octobre 1828.

Son nom est inscrit sur le côté ouest de l’Arc de triomphe.

Retraité en 1804, se retirera à l’île de France (Maurice).

Il est mort à Paris, le 10 août 1836 et repose dans la 4e division.

Wikipédia et divers

(APPL 2016)